ANP Tahoua : Cérémonie de réception d’un centre de prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre ANP Tillabéri : Inauguration du laboratoire d’agro-écologie de l’Université Boubakar Bâ couplée à une journée porte ouverte ANP La journée mondiale contre le travail des enfants célébrée à Dosso ANP Niger : La Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) tient sa première Assemblée Générale à Niamey GNA Assemblyman donates 30 coconuts seedlings GNA Komenda College of Education launches ‘One Student, One Tree’ Project. ACI l’Arpce appelée à plus de rigueur pour la sécurité des consommateurs ACI Point sur les chiffres fiscaux du budget indicatif de la loi rectificative APS ABDOULAYE FAYE ÉTAIT PÉTRI DE COURAGE ET D’INTÉGRITÉ (MACKY SALL) APS CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET 52 NOUVEAUX CAS ANNONCÉS

Julienne Lusenge à la tête du classement de l’ONU de vingt femmes à la Une en 2019


  3 Janvier      54        LeaderShip Feminin (320),

   

Kinshasa, 03 janvier 2019 (ACP).- La présidente de l’Association « Solidarité des femmes pour la paix et le développement intégral (SOFEPADI) »,e Julienne Lusenge est classée à la tête du classement de l’Organisation des Nations Unies (ONU) parmi les vingt femmes qui se sont distinguées par leurs compétences, leurs actions, leurs talents et leurs engagements au cours de l’année 2019, indique un document que cet organisme international vient de rendre public et dont une copie a été remise vendredi à l’ACP.

Au nombre de ces 20 femmes, figurent des femmes policières, médecins, footballeuses, actrices sociales, défenseurs des droits humains, politiciennes et étudiantes.
Julienne Lusenge s’est engagée pendant près de 3 décennies dans la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre en République démocratique du Congo dont certaines femmes sont victimes dans son pays surtout dans la partie Est, avant de signaler que cette actrice sociale fût d’abord journaliste.
Présente à Genève en février 2019, aux côtés du SG de l’ONU et du président du comité international de la croix rouge au cours d’une séance de conseil des droits de l’homme, la présidente de la SOFEPADI avait appelé les États à s’impliquer dans cette lutte afin d’aider ses paires sœurs qui subissent quotidiennement des violences et d’éradiquer ce fléau qui ternit l’image de la femme congolaise.

Dans la même catégorie