APS MBOUR : UN POSTE DE SANTÉ INAUGURÉ À MBOUROKH CISSÉ APS LE SÉNÉGAL DANS UNE LOGIQUE DE RÉDUCTION DES BATEAUX DE PÊCHE (MINISTRE) APS ALIOUNE NDOYE CONFIRME LE GEL DE L’INSTALLATION DE NOUVELLES USINES DE FARINE DE POISSON AIP L’inventaire forestier et faunique national présente ses résultats le 29 juin AIP Anne Ouloto engage les DRH à œuvrer pour une bonne gestion des ressources humaines AIP Modernisation de la riziculture pour un objectif d’un million de tonnes de paddy par an dans le Denguélé AIP Le ministre gouverneur Gaoussou Touré heureux de sa nouvelle mission d’agent de développement local APS LOMPOUL : DES PÊCHEURS VICTIMES DE BATEAUX DE PÊCHE ILLICITE DÉDOMMAGÉS DES DÉGÂTS SUBIS APS COUPE ARABE : « LES LIONCEAUX ONT MONTRÉ DE GRANDES QUALITÉS » (MALICK DAFF) AIP Une opération d’enrôlement à la CMU lancée à Korhogo

KAOLACK : DÉMARRAGE D’UNE FORMATION SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES


   

Dakar, 14 sept (APS) – Un projet de formation des formateurs en énergies renouvelables et en gestion administrative et financière initié par Plan international s’est ouvert ce lundi au lycée technique et commercial El Hadji Abdoulaye Niass de Kaolack dans le cadre du projet Développement économique et social des femmes à travers les énergies renouvelables (DESFERS), a constaté l’APS.

A cette occasion, le lycée technique et commercial Abdoulaye Niasse a bénéficié d’un appui en équipements d’une valeur de 15 millions de francs Cfa et de panneaux solaires de la part de l’Ong Plan international pour assurer cette formation.

Le proviseur du lycée, Alassane Djigo, a salué cet appui de Plan, qui va permettre ‘’l’ouverture de nouvelles filières et offre des opportunités au LTCAN de se positionner en leader dans ce domaine’’.

Il a signalé que ‘’ce projet a été piloté depuis un an par le lycée en collaboration avec Plan grâce au choix porté sur notre établissement par le ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat’’.

Selon le coordonnateur régional de Plan international Kaolack, Papa Sidy Diop, ‘’ce projet novateur vient accompagner les femmes rurales et les jeune filles dans le cadre de leur autonomisation sociale’’.

Il a justifié la pertinence de ce projet en rappelant que ‘’les femmes sont exclues des sphères économiques’’ et les « barrières qui les empêchent d’accéder aux ressources (…)’’.

Ce projet va à terme bénéficier aux enfants, car à chaque fois que les femmes ont des ressources, ils sont les premiers à en bénéficier, a estimé M. Diop.

Cette formation, qui va durer jusqu’au 25 septembre, sera assurée par des spécialistes venus du Mali, du Niger et du Sénégal. Des structures, comme l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER) et la Banque agricole accompagnent ce projet.

Dans la même catégorie