APS LES JEUNES INVITÉS À FAIRE BON USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX APS LE SAMES VA TENIR UN SIT-IN SILENCIEUX, LE 17 MAI APS RAMADAN : LA MAIRIE DE KAOLACK DÉCAISSE 35 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR LES NÉCESSITEUX APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : LE SAMES EXIGE UNE ‘’ENQUÊTE IMPARTIALE’’ APS DU MATÉRIEL ET DES VÉHICULES POUR LES SERVICES CHARGÉS DE LA GOUVERNANCE DE L’ÉTAT CIVIL APS POUR LA KORITÉ, LA RÉGION DE MATAM EST BIEN APPROVISIONNÉE EN DENRÉES ALIMENTAIRES, SELON LE SERVICE DU COMMERCE ANP Le Représentant résident du FMI pour le Niger assure au Président Mohamed Bazoum l’accompagnement de son Institution AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Education nationale engagé dans l’amélioration de sa collaboration avec les éditeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’un nouveau magazine scientifique en ligne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le paysage audiovisuel dominé par la forte audience des chaines du Groupe RTI (Etude)

Kasaï Central : Meurtre de deux experts de l’ONU : Sonia Rolley reconnait ses contacts avec les victimes


  16 Avril      18        Securité (1989),

   

Kananga, 16 avril 2021, (ACP).- Mme Sonia Rolley, correspondante de la Radio France Internationale (RFI) en République Démocratique du Congo a reconnu, jeudi, à la cour militaire de l’ex Kasaï Occidental, avoir eu des contacts avec Michel Sharp et Cattalan Zaïda, deux experts de l’ONU, bien avant leur exécution en mars 2017, à Moyo Musuila, près de Bukonde, au Kasaï Central.

Déposant à titre de renseignante pour éclairer le juge sur certains de ses reportages par le ministère public, Mme Sonia Rolley a mis en exergue le rôle éminemment considérable joué par Jean Bosco Mukanda qui, selon elle, était « partout et connaissait tout ».

Elle a éclairé le juge sur l’appât tendue aux deux experts qui se sont rendu dans une zone aussi dangereuse que Bunkonde en proie à l’activisme de la milice Kamuina Nsapu.

Pour Sonia Rolley, José Tshibuabua, Thomas Nkashama et le colonel Jean de Dieu Mambueni Lutete étaient des agents de l’Etat mis à contribution dans cette affaire.

Selon elle, les victimes lui avaient même demandé d’entrer en contact avec le député provincial Daniel Mbayi Bakatuyila et Mme Innocente Bakasenka, à l’époque des faits, ministre provincial de la santé publique pour mener à bien son enquête.

Le ministère public représenté par le général de brigade magistrat militaire Cyprien Mawau a, de son côté, appelé de tous ses vœux à la projection devant la cour de la vidéo de Sonia Rolley sur meurtre de ces experts pour en savoir davantage.

Par ailleurs, le juge a invité à la comparution, mardi prochain, de Mme Bakanseka Innocente pour apporter la lumière sur certains faits liés au déplacement des victimes vers la contrée de Bunkonde.

Dans la même catégorie