ANP Zinder : L’Association Timidria organise un atelier de formation sur les mécanismes des textes et traités relatifs à l’esclavage au Niger ANG  Covid-19/Guiné-Bissau prolonga estado de calamidade até 10 de Outubro ANG Saúde pública/Parlamento infantil de Bafatá responsabiliza ao governo pela crise no sector sanitário ANG Turismo/Jornada  “Turismo Académico” recomenda maior atenção sobre  problemática de exploração de menores AIP  AIP/ Le PM s’enquiert de l’état de la musique ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Amadou Coulibaly lance le concours d’entrée à l’ISTC 2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des jeunes influenceurs formés sur l’exploitation des médias sociaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le GIE-APAZ veut intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de l’anacarde dans le Gontougo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’édition 2021 du prix national des droits de l’Homme lancé sous le sceau de la Cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Des élus examinent les Directives africaines sur l’assainissement (Communiqué)

Kindia: 4.171 candidats dont 1662 filles entament le Baccalauréat


  22 Juillet      23        Education (5716),

   

Kindia, 22 juil. (AGP)-C’est parti pour les examens nationaux session 202. Ils ont débuté ce jeudi, 22 juillet, sur toute l’étendue du territoire national par le baccalauréat. A Kindia, ils sont 4.171 candidats dont 1662 filles répartis dans 8 centres à passer cet examen.

Le Bac a été officiellement lancé au collège de Tafory dans la salle numéro 9 devant les autorités éducatives, locales et régionales.

Docteur Doman Traoré, directeur de cabinet du gouvernorat de la région administrative de Kindia a donné le coup d’envoi de ces évaluations dans la cité des agrumes. 

Au collège Tafory, 998 candidats pour un ratio de 30 par salle ont été soumis à une série de mesures notamment la présence des détecteurs de métaux contre toute tentative de fraude à travers les téléphones.

Ousmane Aissata 1 Camara, directeur préfectoral de l’éducation est revenu sur la particularité de cet examen: « une évaluation est une évaluation, mais elle reste différente du cours que le professeur donne dans une classe. Ici, c’est le prolongement du processus pédagogique qu’on appelle évaluation de fin de cycle. La particularité de cette année c’est que nous avons deux délégués par centre et il y a aussi la présence des détecteurs de métaux qui est une nouveauté», a-t-il précisé.

Les candidats de l’option sciences mathématiques ont démarré par leur matière de spécialité notamment les maths.

Dans la même catégorie