AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Kindia-Santé: Le laxisme des médecins dénoncé suite à la mort d’un patient


  29 Novembre      24        Santé (11026),

   

Kindia, 29 nov. (AGP)-La victime s’appelait Tenemba Keita, âgée d’une vingtaine d’années résidant dans le quartier Abattoir 3. Tenemba Keita avait abandonné l’école au profit du commerce. Malade, la victime n’avait aucun moyen pour recouvrer sa santé. Elle a finalement décidé de mettre fin à sa vie mercredi, 27 novembre en buvant de la soude caustique.

La mort de cette dernière a touché plus d’un citoyen ; mais le laxisme des médecins de l’hôpital régional de Kindia hante encore les esprits au sein de la famille de la victime.

Interrogé jeudi, 28 novembre, Fanta Keita la grande sœur témoigne : « je suis allée à Conakry et à mon retour, la maman m’a dit qu’elle a pris les résidus des piles pour mettre dans l’eau qu’elle a bu. Toute la nuit on n’a pas dormi, elle était décidé à mettre fin à sa vie. On lui a tellement conseillée mais elle ne voulait rien entendre car selon elle, la maladie lui a trop fatiguée. Le matin elle était vite sortie, j’ai appris des enfants qu’elle a bu de la soude caustique. Conduite à l’hôpital mais, les médecins ont refusé de nous assister. Il a fallu que l’autre dise que c’est votre devoir d’aider les gens. On a crié », a-t-elle déploré.

Même son de cloche pour Abdoulaye Keita puissance Waraba qui a transporté la victime à l’hôpital régional « J’ai pris mon courage à deux mains je lui ai prise dans le véhicule. Nous sommes allés à l’hôpital en ce moment elle n’était pas morte. A l’hôpital on nous a dit d’aller devant, c’est ce qu’on a fait ; c’était vraiment déplorable ; les docteurs ont refusé d’intervenir ; il a fallu qu’on fasse des cris. C’est en ce moment qu’ils ont appelé les gendarmes. C’est dans ce vacarme que la petite a trouvé la mort » a-t-il expliqué.

Dans la même catégorie