MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

Kinshasa : des femmes journalistes invitées à lutter contre les violences sexistes en ligne


  14 Mars      31        média (438),

 

Kinshasa, 14 Mars 2023 (ACP).- Des  professionnelles des médias ont été invitées mardi à Kinshasa, en République démocratique du Congo à lutter contre les violences sexistes en lignes, au cours d’un atelier organisé dans le cadre de la restitution d’une formation suivie au Sénégal.

 » L’objectif est de sensibiliser les femmes journalistes de savoir comment faire face à la violence sexiste en ligne et être en mesure de sécuriser les données dans leur téléphone et ordinateur », a déclaré la journaliste Pétronelle Lusamba.

Elle a fait savoir qu’il est également question d’amener ces professionnelles des médias à aborder ces questions afin de sensibiliser à leur tour la population.

« Etant donné que les violences sexistes en ligne prennent de plus en plus forme  dans le monde virtuel, le phénomène a des répercussions sur la vie réelle de la victime », a-t-elle ajouté.

Pour lutter contre ces violences,  a poursuivi Mme Lusamba, il faut améliorer les compétences des femmes et filles sur l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Dans le but de prévenir les violences sexistes, elle a recommandé  aux participantes de ne pas partager, liker ou commenter des contenus inappropriés, savoir protéger les données personnelles sur les réseaux sociaux. Lors de l’exercice pratique, elles ont installé une application de cryptage des données dans le téléphone et un logiciel dans l’ordinateur.

Dans la même catégorie