MAP Accra: La Cédéao décide de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et réclame la tenue des élections dans un délai de six mois (Communiqué) MAP Neuf civils tués dans une frappe aérienne au Nigeria (officiel) MAP Guinée: fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l’Ouest (OMS) MAP Le gouvernement éthiopien appelle à une action immédiate pour ramener une centaine de camions pas revenus du Tigray GNA ASF Outbreak: Over 200 pigs dead, seven farms affected GNA Felix Annan ends 10-year stay with Kotoko APS AFROBASKET 2021 : LES LIONNES ENTRENT EN LICE FACE À LA GUINÉE, SAMEDI APS CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 26 NOUVELLES INFECTIONS ANNONCÉS INFORPRESS São Vicente: Presidente da UCID volta a apelar para mudança de medida de coacção de Amadeu Oliveira “que está doente” INFORPRESS Futebol: Cabo Verde mantém-se no 77º lugar do ranking da FIFA

La BAD adopte une stratégie pour accélérer la transformation de l’Afrique de l’Est


  14 Octobre      75        Economie (13076), Finance (551), Photos (4403),

   

Abidjan, 14/10/2018 (MAP) – La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver le document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Est (RISP) qui définit une feuille de route pour accélérer l’intégration régionale en favorisant notamment le développement des infrastructures.

Le document de stratégie pour l’intégration régionale 2018-2022 décrit l’orientation des travaux d’intégration régionale de la Banque en Afrique de l’Est au cours des cinq prochaines années.

La Stratégie guidera les opérations régionales de la Banque dans 13 pays, à savoir le Burundi, les Comores, Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda.

Les principaux objectifs consistent à accélérer la transformation structurelle, à accroître les échanges commerciaux et à promouvoir l’intégration et l’inclusion du secteur financier.

La stratégie est axée sur deux piliers qui se renforcent mutuellement, à savoir le développement des infrastructures régionales pour la compétitivité et la transformation, et le renforcement des cadres politiques et institutionnels pour l’intégration des marchés, la croissance des investissements et le développement des chaînes de valeur.

L’Afrique de l’Est est la région d’Afrique à la croissance la plus rapide, avec un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 5,9% en 2017, contre une moyenne de 3,6% sur le continent.

Cependant, les pays de la région sont aux prises avec de mauvaises infrastructures, notamment des pénuries d’électricité, de faibles tarifs de raccordement à l’électricité et des coûts élevés de l’électricité pour les entreprises manufacturières – environ quatre fois plus que la moyenne mondiale. Elles se caractérisent également par une faible industrialisation, avec une valeur ajoutée manufacturière inférieure à 15% dans tous les pays membres de la région.

Dans la même catégorie