AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

La Banque mondiale satisfaite du continuum enseignements général, technique, supérieur et formation professionnelle


  2 Juillet      5        Education (7291), Société (45949),

 

Abidjan, 02 juil 2024 (AIP)- La directrice des opérations de la Banque Mondiale, Marie-Chantal Uwanyiligira, s’est dit satisfaite du continuum enseignement général – enseignement technique et formation professionnelle – enseignement supérieur, au terme d’une audience avec la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné, lundi 1er Juillet à son Cabinet à Abidjan Plateau.

“Nous avons eu de très bons échanges avec la ministre Mariatou Koné. La Côte d’Ivoire est en phase avec notre institution et nous partons rassurés ”, a déclaré Mme Uwanyiligira. Elle a souligné que la Banque mondiale veut s’assurer que la population aussi jeune de la Côte d’Ivoire soit bien préparée pour l’avenir. Il s’agissait pour elle de s’instruire sur la politique gouvernementale concernant l’apprentissages et ll’insertion socioprofessionnelle.

Pour la ministre Mariatou Koné, initiatrice des Etats généraux de l’Education nationale et de l’Alphabetisation( EGENA), la vision de la Banque mondiale sur le continuum cadre parfaitement avec les recommandations des EGENA à savoir susciter très tôt des vocations.

La ministre a expliqué qu’il est envisagé depuis la classe de Sixième, l’introduction de l’apprentissage aux métiers dans les programmes d’enseignement. Ensuite, il s’agira de permettre aux élèves de poursuivre en enseignement général ou en enseignement technique et professionnel après la classe de troisième. “Ceci pour dire que s’orienter vers une filière professionnelle n’est pas synonyme d’échec scolaire”, a indiqué Pr Koné.

Elle s’est également félicitée de la présence de la Banque mondiale aux côtés de la Côte d’Ivoire, d’autant plus que pour elle, l’institution de Bretton Woods serait d’un grand apport dans la réalisation de cette réforme et mieux de toutes les réformes issues des EGENA.

Cette rencontre s’est tenue en prélude à la visite, à partir du 4 août, du vice-président régional de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousman Diagana.

Dans la même catégorie