AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

La coopérative Agrial forme ses producteurs à une meilleure qualité de cacao


  19 Juin      9        Agriculture (2226),

   

Daloa, 19 juin (AIP)-La coopérative agricole Agrial a organisé vendredi 18 juin 2021 à Kouamébakro, dans le département de Zoukougbeu, une formation des producteurs locaux à la production du cacao de meilleure qualité.
Le travail des enfants, la signature du contrat, l’entretien des champs, les techniques de récolte du cacao, sont entre autres modules de formation dispensés par un agent de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) aux producteurs de la nouvelle section de la faitière dans la sous-préfecture de Zoukougbeu.
Selon le PCA de Agrial, Odyssée Kouassi, que la formation vient crédibiliser auprès des chocolatiers la production du cacao dans les localités de Belleville, de Kouamébakro, Niamayo, Kouadiokro et de Gadouan qui sont les sections de sa coopérative.
Il a appelé les producteurs à bien assimiler la formation dispensée par Anader pour améliorer la rentabilité et la pérennisation de la production du cacao.
Mé Kouakou Alfred, producteur à Kouamébakro, a salué cette formation et souhaité que les recommandations faites par le formateur soient intégrées dans les habitudes pour une meilleure production de cacao à Kouamébakro.
« Le planteur travaille beaucoup, mais en retour, on ne gagne rien. Nous travaillons dans des zones reculées et souvent les routes sont impraticables. Nous souhaitons que l’Etat pense à nous en désenclavant nos campements », a lancé M. Mé Kouadio Alfred.
Des formations similaires sont prévues à Gadouan et dans d’autres sections pour former les producteurs locaux à la production de cacao de meilleure qualité.

Dans la même catégorie