GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » ANP COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN)

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso comptent mutualiser leurs forces contre le terrorisme


  10 Mai      15        Militaire (412),

   

Ouagadougou, 10 mai 2021 (AIB) – Les ministres de la Défense de Côte d’Ivoire, Téné Birahima Ouattara et du Burkina Faso, Moumina Chériff Sy se sont engagés lundi à Ouagadougou, à mutualiser la force de leurs armées pour freiner la montée du terrorisme.

«Le principal défi que nous vivons quotidiennement est le terrorisme. Nous avons pensé qu’il était bon que nous puissions voir ensemble comment mutualiser nos forces pour essayer de freiner la montée de ce fléau», a déclaré le ministre ivoirien de la Défense, Téné Birahima Ouattara.
Le responsable du département de la Défense ivoirien s’exprimait lundi, à Ouagadougou, au sortir d’une rencontre avec son homologue burkinabè Chériff Sy.
Longtemps épargné par le terrorisme, la Côte d’Ivoire a subi le lundi 29 mars dernier, deux attaques terroristes dans le Nord de son pays (localités de Kafolo et Tehini, frontalières du Burkina Faso) avec des morts.
Ces deux attaques étaient intervenues moins d’une année après une autre attaque dans la nuit du 10 au 11 juin 2020, contre l’armée ivoirienne à Kafolo, occasionnant la mort de 14 soldats.
Téné Birahima Ouattara a assuré avoir évoqué ces attaques avec son homologue burkinabè mais s’est excusé de ne pouvoir préciser les stratégies que les deux pays envisagent pour «secret défense».
«Nous avons ensemble défini un certain nombre de stratégies pour essayer de freiner cette montée du terrorisme», s’est-il simplement contenté de dire à la presse.
Le ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants du Burkina Faso, Moumina Cheriff Sy a rappelé l’existence d’une commission réunissant les cadres de défense et de sécurité et même du renseignement des deux pays.
«Cette visite a permis de réactiver toutes ces structures afin d’y donner des instructions claires pour qu’un certain nombre de missions puissent se réaliser», a-t-il indiqué.
Pour Cherif Sy, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire «sont deux pays au même destin, qui partagent un grand pan de l’histoire et qui travaillent continuellement ensemble» notamment dans le domaine de la Défense.
«Nous avons eu à mener un certain nombre d’opérations de sécurisation de nos frontières et de lutte contre le terrorisme ensemble», a-t-il affirmé.
Frère cadet du président ivoirien Alassane Ouattara et surnommé photocopie en raison de sa ressemblance avec le chef de l’Etat ivoirien, Téné Birahima Ouattara occupe depuis le 6 avril dernier, le poste de ministre d’Etat, ministre de la Défense ivoirienne.
Chérif Sy l’a remercié d’avoir choisi le Burkina Faso comme première destination pour sa tournée sous régionale.
«Nous lui sommes très reconnaissants, chose qui témoigne aussi de l’imbrication de nos deux territoires et de la nécessité de pouvoir mutuellement nous protéger. (…) Nous restons à sa disposition pour l’accompagner dans la tâche pour le bonheur des populations des deux pays», a-t-il affirmé.
Le ministre d’Etat, ministre de la Défense ivoirienne Téné Birahima Ouattara a, ensuite, été reçu en audience par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Dans la même catégorie