MAP SM le Roi félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la CAN 2024 MAP CAN de futsal (Finale) : Le Maroc bat l’Angola 5-1, décroche son 3e titre d’affilée MAP CAN de futsal (Match de classement) : La Libye bat l’Egypte aux tirs au but (3-1), se qualifie pour le Mondial MAP Centrafrique : le bilan du naufrage d’une baleinière à Bangui grimpe à 62 morts MAP Marathon de Londres: victoire des Kényans Alexander Mutiso (hommes) et Peres Jepchirchir (dames) AIP Près de 600 contrats signés au cours du MASA 2024, selon la ministre Françoise Remark AIP MASA 2024: Un accord de partenariat signé pour le financement des ICC AIP MASA 2024: Le premier » Prix féminin Henriette Dagri Diabaté » décerné à l’artiste Lérie Sankofa AIP L’artiste Lafalaise Dion plaide pour le financement de l’industrie artistique AIB Le Burkina offre un Etalon de Yennega au peuple «frère» du Niger

La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre)


  3 Mars      19        Monde (1989),

 

Abidjan, 03/03/2024 (MAP)- La Côte d’Ivoire perd 7% de son Produit intérieur brut (PIB) chaque année, du fait des accidents de la circulation, a indiqué le ministre des Transports, Amadou Koné.

«Selon la Banque mondiale, pour la Côte d’Ivoire, c’est 7% du PIB en moins chaque année du fait des accidents de la circulation», a déclaré M. Koné au cours de la cérémonie de lancement de la campagne mondiale des Nations unies pour la sécurité routière qui a eu lieu samedi à Bouaké (350 km environ d’Abidjan).

Le ministre des Transports a, à cet effet, rappelé l’ambition du gouvernement de réduire le taux d’accident de 50% pour accroître les richesses économiques du pays.

Selon M. Koné, les statistiques indiquent que plus de 60% des décès sur les routes ivoiriennes concernent les utilisateurs des deux et trois roues, ainsi que les piétons. «En 2022, nous avons enregistré plus de 1 500 tués et 1 000 d’entre eux étaient des utilisateurs des deux et trois roues, ainsi que les piétons », a-t-il déploré.

Il ajoute que ces accidents sont causés par la non maîtrise du code de la route et par la mauvaise qualité ou l’absence d’équipements de sécurité.

Le ministre a évoqué dans ce sens les actions concrètes initiées par le gouvernement à travers la stratégie nationale de sécurité routière 2021-2025 pour atteindre les objectifs de réduction de moitié du nombre de victimes des accidents de la route d’ici à 2030.

L’Envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la sécurité routière, Jean Todt, s’est félicité, quant à lui, des réformes entreprises et des avancées obtenues dans le secteur. «Cette campagne sera un pas essentiel de la réduction de la sécurité routière en Afrique», a-t-il dit.

Dans la même catégorie