MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

La Côte d’Ivoire ratifie le nouvel accord international pour renforcer son secteur caféier


  26 Juin      14        Economie (21743),

 

Abidjan, 26 juin 2024 (AIP)-La Côte d’Ivoire a ratifié, mercredi 26 juin 2024, au titre du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, l’accord portant création de l’Organisation internationale du Café (OIC), adopté le 9 juin 2022 en remplacement de l’accord international de 2007 sur le café, arrivé à en février 2024.

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, qui s’exprimait, à Abidjan Plateau, lors du compte rendu du traditionnel conseil des ministres, ce nouvel accord marque une avancée significative dans la gestion et le soutien du secteur caféier mondial, en introduisant diverses innovations stratégiques.

Parmi ces innovations, a énuméré M. Coulibaly, on compte la mise en place de mécanismes financiers destinés à apporter une aide ciblée aux pays membres en difficulté, ainsi que l’inclusion de représentants des acteurs du secteur privé et de la société civile au sein du comité des membres affiliés.

Cette mesure vise à garantir une meilleure transparence et à assurer la pérennité des actions entreprises par l’organisation. Pour la Côte d’Ivoire, la ratification de cet accord revêt une importance capitale. Elle ouvre de nouvelles perspectives pour le secteur du café en favorisant son expansion à travers toute la chaîne de valeur nationale.

Les acteurs impliqués, tant du côté des producteurs que des transformateurs et des exportateurs, sont ainsi encouragés à participer activement à la croissance et à la valorisation du café ivoirien sur le marché international, a-t-il détaillé pour conclure.

Un deuxième accord portant établissement de la banque de développement chelter Afrique a été également ratifié par la Côte d’Ivoire au titre du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur.

Dans la même catégorie