APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

la Cour de justice de la CEDEAO outille les avocats sur son nouveau système de gestion électronique des affaires


  15 Juin      7        Société (45940),

 

Abidjan, 15 juin 2024 (AIP)- La Cour de justice de la CEDEAO a démarré vendredi 14 juin 2024 à Accra au Ghana un programme de sensibilisation et de formation pour les avocats sur son nouveau système de gestion électronique des affaires (ECMS).

Ce programme de formation qui s’achève mercredi 19 juin 2024, vise à doter les praticiens du droit des compétences nécessaires pour naviguer sur la plateforme numérique innovante de la Cour, rapporte un communiqué dont copie a été transmise à l’AIP.

Le président de la Cour de justice de la CEDEAO, Edward Amoako Asante, a rappelé les efforts de son institution pour améliorer l’accès à la justice grâce à la numérisation, accélérée par la pandémie de COVID-19.

Il a expliqué que l’adoption des directives pratiques de 2020 sur la gestion électronique des affaires et les sessions virtuelles du tribunal a marqué un tournant significatif vers des solutions technologiques.

Selon lui, ces innovations sont désormais des caractéristiques permanentes, incluant le dépôt en ligne de documents juridiques, la signification électronique de documents et les audiences virtuelles via des plateformes telles que Zoom et Microsoft Teams, faisant que remarquer que l’introduction de l’ECMS représente un engagement supplémentaire à moderniser les processus judiciaires.

« Le système prend en charge le dépôt électronique, la signification électronique automatique et la gestion électronique complète des affaires », a poursuivi le juge Asanté.

« Avec un accès 24/7 via un portail convivial disponible en anglais, français et portugais, l’ECMS facilite l’accès en temps réel aux informations sur les affaires, aux notifications de la Cour et aux calendriers des audiences, améliorant ainsi la transparence et réduisant les coûts », a-t-il souligné.

Il a réitéré l’engagement de la Cour à construire un système judiciaire plus accessible et efficace pour la communauté, non sans rappeler l’élargissement de la juridiction de la Cour pour inclure les affaires de droits de l’homme depuis 2005 et souligner son rôle crucial dans la défense des droits fondamentaux de l’homme, de l’État de droit et de la bonne gouvernance au sein de la région de la CEDEAO.

Ce programme de sensibilisation et de formation à Accra est le deuxième de trois événements planifiés, suivant une session réussie à Lomé, au Togo, et précédant une prochaine session à Praia, au Cap-Vert. Menés sous un format hybride, ces événements assurent une large participation des avocats des États membres de la CEDEAO, tant en personne qu’en ligne, note-t-on

Dans la même catégorie