MAP Coupe de la CAF (5è journée/Groupe C): L’AS FAR se qualifie pour les quarts après sa victoire sur Pyramids (1-0) MAP Centrafrique : neuf Chinois tués par des hommes armés dans le centre du pays MAP Est de la RDC: une vingtaine de civils tués, reprise des combats avec le M23 MAP LDC Afrique/Escale de l’avion du WAC au Gabon: Le VP du club rassure sur l’état « physique et moral » des joueurs MAP Sénégal/Présidentielle 2024: l’ancien PM Abdoul Mbaye investi sur la promesse de n’exercer qu’un seul mandat MAP Commémoration à Johannesburg de la Journée du Parlement panafricain MAP Guinée: l’opposition reporte une manifestation prévue lundi pour « donner une chance aux discussions » avec le pouvoir MAP 4ème journée de la BAL: L’As Douane du Sénégal enchaîne avec une deuxième victoire, le Stade Malien se relance MAP Le Cameroun et la Guinée équatoriale signent un accord d’exploitation de champs pétroliers et gaziers transfrontaliers MAP Ghana: Au moins 5 morts dans le naufrage d’un bateau

La Dgtt pour une règlementation du transport des matières dangereuses


  25 Janvier      67        sécurité (303), transport (394),

 

Brazzaville, 25 janvier (ACI) – La Direction générale des transports terrestres (Dgtt) entend réglementer le transport des matières dangereuses dans le pays pour prévenir tous les risques liés aux transports de ces substances.

Lors d’une réunion tenue le  24 janvier à Brazzaville avec les cadres des ministères et sociétés impliqués, consacrée à la conception et l’élaboration des textes d’applications sur le Transport des matières dangereuses  (Tdm), le directeur général de la Dgtt, M. Girest Sadate Manzékélé Bokenga, a déploré l’inexistence de cette règlementation au Congo.

Il a fait savoir que cette réglementation va permettre au Congo d’adapter le Tdm aux normes relatives à l’Accord de transport international des marchandises dangereuses par route (Adr),  de sécuriser les entreprises qui transportent ces produits et leurs utilisateurs. Aussi, elle permettra  de prévenir toutes catastrophes écologique, environnementale et humaine.

«Au Congo, les grandes entreprises ne respectent pas l’Adr. Leurs normes en interne ne répondent pas aux exigences internationales. D’où, la nécessité de concrétiser ce projet. Nous prendrons toutes les dispositions pour mettre la tutelle au courant des évolutions», a-t-il indiqué.

A en croire M. Manzékélé Bokenga, cette réglementation est nécessaire pour faire une demande d’adhésion à l’Adr-Onu  et créer une école de formation sur toute la chaîne logistique pour un recyclage et répondre à la problématique formation-emploi.

«En matière de formation, il s’agit de mettre en place un nouveau dispositif, avec les experts nationaux et internationaux agrées. Les demandeurs d’emplois, chauffeurs et livreurs vont joindre à côté de leurs permis de conduire la carte Adr», a expliqué le directeur général de la Dgtt.
En adoptant ce règlement, le Congo sera le premier pays d’Afrique centrale à se doter de cette réglementation.

Dans la même catégorie