GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » ANP COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN)

La doctrine Malékite et son impact dans la propagation de la culture de modération et du juste milieu, au centre d’une rencontre à Libreville


  30 Juin      111        Religion (826), Société (33223),

   

Libreville, 30/06/2018 (MAP)- La doctrine Malékite et son impact dans la propagation de la culture de modération et du juste milieu, est le thème d’un symposium, organisé samedi à Libreville, à l’initiative de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, section Gabon, et du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG).

Cette rencontre de deux jours vise à faire connaître les origines de la doctrine Malekite, ses caractéristiques et sa présence en Afrique avec la participation d’éminents érudits marocains et gabonais.

A cette occasion, le secrétaire général de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, Sidi Mohamed Rifki, a mis l’accent sur l’importance de cette rencontre sur la doctrine malékite du fait que l’enseignement moral de la religion offre à l’Afrique et à l’humanité toute entière un enseignement qui véhicule la paix, la solidarité et la sérénité, notant que le Royaume du Maroc à qui revient le mérite d’avoir partagé les valeurs islamiques, partage avec les pays africains frères la même doctrine, le même rite, en l’occurrence l’école malékite, ainsi que la même sensibilité soufie, conforme à la voie héritée de la Souna.

Et le conférencier d’ajouter que dans l’enceinte de la commanderie des croyants, le Royaume du Maroc et ses frères pays africains, y compris naturellement le Gabon, ont su créer la paix spirituelle, la tolérance, le dialogue et la solidarité, relevant que Imarat Al Moumknine constitue l’une des caractéristiques les plus marquants de l’identité musulmane africaine qui associe le droit divin aux droits humains tangibles.

L’exemple de la commanderie des croyants que symbolise SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, résume cette symphonie majestueuse musulmane qui, au demeurant, reste toujours ouverte sur les autres croyances et religions, a poursuivi M. Rifki, notant que cette institution garantit à tout un chacun l’offre d’exercer ses droits religieux, l’élan de sa foi, dans une société africaine caractérisée par la paix spirituelle, la quiétude et la sérénité qui habitent les cœurs.

« Nous ne saurions comprendre l’Afrique dans laquelle nous vivons sans prôner le dialogue et la solidarité fraternelle comme façon d’exister », a-t-il expliqué, notant que « le dialogue et la solidarité fraternelle, c’est d’abord un état d’esprit. C’est en fait vivre en se parlant, vivre en inventant une manière de s’entendre et de s’entraider les uns et les autres ».

« Vivre en communion avec celui qui croit autrement est une démarche qui consiste à le connaître et à le reconnaître comme il entend l’être, à l’accueillir comme un achèvement de soi-même », a-t-il dit.

Evoquant la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, il a souligné que la création de cette institution est l’expression d’un travail en profondeur, adossé à un riche capital accumulé dans les relations du Royaume avec plus d’une trentaine de pays d’Afrique, notant que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la continuité et de l’accumulation historique, ainsi que de l’engagement renouvelé dans l’exercice de la haute autorité qui incombe à SM le Roi pour la promotion de ces relations particulièrement en ce qui a trait à la protection de la foi et du culte qui relève de l’Imarat Al Mouminine.

Et de conclure que le message éternel prôné par la Fondation Mohammed VI des ouléma africains est de faire du musulman africain un être en repos avec lui-même d’abord et qui apporte à l’ensemble de la société africaine une sagesse, une bénédiction et une solidarité.

Au menu de ce symposium figurent des panels portant notamment sur la doctrine malékite et l’Afrique contemporaine entre présent et futur, l’éthique comme principe du comportement dans la doctrine de l’Imam Malik, l’impact de la doctrine malékite dans la réunification africaine, les origines de la doctrine malékite et la construction de la pensée du juste milieu et les caractéristiques de la modération et du juste milieu dans l’école malékite.

Dans la même catégorie