MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

La FAO remet au gouvernement le rapport d’analyse la chaîne de valeur du tilapia


  24 Mars      50        Agriculture (4085), Alimentation (270),

 

Abidjan, 24 mars 2023 (AIP)- L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a remis jeudi 23 mars 2023, le rapport d’analyse et de mise à niveau de la chaîne de valeur du tilapia d’élevage (FISH4ACP) au ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré.

Le représentant résident de la FAO en Côte d’Ivoire, Attaher Maiga a précisé que le travail effectué tout le long de l’année 2021 et qui est conforme à la méthodologie FISH4ACP, comporte quatre composantes principales à l’analyse fonctionnelle, l’évaluation de la triple durabilité (économique, sociale et environnementale), l’élaboration d’une stratégie de mise à niveau et la planification de la mise en œuvre (actions et investissements) sur une période de dix ans.

Il a relevé que l’analyse de la chaîne de valeur (CdV) a montré une faiblesse de sa résilience (score de 33%) principalement due à la faiblesse des ressources financières et techniques des acteurs et aux conditions défavorables de l’environnement (par exemple, route, électricité).

Ces facteurs, associés à l’insuffisance de coordination entre les secteurs public et privé, contribuent à limiter les capacités des acteurs de la CdV à améliorer leurs pratiques ou à se préparer aux chocs futurs.

De plus, l’évaluation de la triple durabilité (sociale, économique et environnementale), bien que relevant des scores acceptables (respectivement de 52%, 62% et 68%), a permis d’identifier 13 éléments à risques qu’il convient d’adresser.

Il a promis que FISH4ACP concentrera ses efforts sur le renforcement des capacités des acteurs et des organisations depuis la production jusqu’à la commercialisation.

A cet effet, 10 fermes pilotes, sélectionnées à l’échelle nationale, serviront de fer de lance pour promouvoir l’adoption de techniques améliorées d’élevage du tilapia et de gestion des fermes associées.

Réceptionnant le rapport, le ministre Sidi Tiémoko Touré a précisé que les résultats de ce projet vont permettre d’améliorer la qualité des produits, d’augmenter la production et les revenus des éleveurs, et de stimuler la croissance économique dans notre pays.

Il a ajouté que la production de tilapia d’élevage est un enjeu crucial pour la Côte d’Ivoire car elle représente une source importante de protéines pour la population et offre des opportunités économiques pour les producteurs locaux.

Le gouvernement ivoirien a pour ambition de combler le déficit en produits halieutiques d’environ 500 000 tonnes de poissons à l’horizon 2030.

Dans la même catégorie