MAP SM le Roi félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la CAN 2024 MAP CAN de futsal (Finale) : Le Maroc bat l’Angola 5-1, décroche son 3e titre d’affilée MAP CAN de futsal (Match de classement) : La Libye bat l’Egypte aux tirs au but (3-1), se qualifie pour le Mondial MAP Centrafrique : le bilan du naufrage d’une baleinière à Bangui grimpe à 62 morts MAP Marathon de Londres: victoire des Kényans Alexander Mutiso (hommes) et Peres Jepchirchir (dames) AIP Près de 600 contrats signés au cours du MASA 2024, selon la ministre Françoise Remark AIP MASA 2024: Un accord de partenariat signé pour le financement des ICC AIP MASA 2024: Le premier » Prix féminin Henriette Dagri Diabaté » décerné à l’artiste Lérie Sankofa AIP L’artiste Lafalaise Dion plaide pour le financement de l’industrie artistique AIB Le Burkina offre un Etalon de Yennega au peuple «frère» du Niger

La Fédération mondiale de l’hémophilie appuie la Côte d’Ivoire dans la prise en charge des patients


  21 Février      59        Santé (15364),

 

Abidjan, 21 fév 2024 (AIP)- La Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) organise conjointement avec le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle (MSHPCMU), un atelier d’échanges, ouvert mardi 20 février 2024 à Abidjan-Plateau, sur la mise en œuvre du projet pilote de sensibilisation et de diagnostic précoce des personnes atteintes d’hémophilie et d’autres troubles de la coagulation en Côte d’Ivoire.

Pour le chef du service hématologie du CHU de Yopougon, Professeur Koffi Gustave, « ces échanges sur le projet pilote permettront d’implémenter des piliers de la prise en charge précoce de la maladie, notamment le dépistage et le renforcement des capacités de tous les personnels de santé, et même des parents des hémophiles pour un traitement rapide et adéquat. Les sites pilotes sont la région du Gbèkè (CHU de Bouaké) et d’Abidjan (CHU de Yopougon) », a-t-il affirmé à l’entame de l’atelier.

La Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH) estime que près de 70 % des 819 000 personnes vivant avec l’hémophilie dans le monde n’ont toujours pas reçu de diagnostic. En Côte d’Ivoire, la prévalence actuelle est de 210 cas, soit 9%. Les spécialistes sous-estiment ces chiffres parce que dans certaines régions du pays, le taux de prévalence va à 17 voire 20%.

« La Côte d’Ivoire a été sélectionnée, avec l’Inde, pour mener ce projet pilote qui a une durée d’un an. Notre rôle est d’accompagner les professionnels de la santé, les patients et les associations de patients, pour mener à bien ce projet, car un hémophile pris rapidement et correctement en charge peut vivre normalement.  Pendant cet atelier de deux jours, nous allons identifier ensemble les stratégies et actions efficaces à mettre en œuvre », a expliqué la directrice du développement mondial de la FMH, Mme Salomé Mekhuzla, qui conduisait la délégation internationale.

Le président de l’ONG internationale hémophilie et autres maladies de la coagulation du sang (IHMS), Moïse Koffi N’Dri, s’est réjoui de ce projet pilote. « Sur les estimations de plus de 2500 patients, seulement 200 sont identifiés dans nos registres. Ce qui est très bas comme chiffre. Ce projet est le bienvenu puisqu’il permettra d’accélérer la sensibilisation, l’identification, mais aussi d’augmenter la prise en charge clinique gratuite des patients », soutient-il.

Selon l’état des lieux, la Côte d’Ivoire a fait d’énormes avancées ces dernières années avec une nette amélioration de la prise en charge, car un tiers des patients est sous traitement prophylactique gratuit, tandis que le traitement sous cutané (injection), qui est un traitement innovant y est disponible. Cependant beaucoup reste à faire pour atteindre les objectifs mondiaux.

L’hémophilie est une maladie hémorragique, héréditaire rare, très mortelle et invalidante qui se caractérise par des saignements prolongés voire sans arrêts dus à l’absence de facteur coagulation VIII ou facteur de coagulation IX. Touchant en particulier le sexe masculin, cette maladie se distingue par deux types, à savoir, l’hémophilie A (le plus fréquent) et l’hémophilie B.

La Journée mondiale de l’hémophilie est célébrée chaque 17  avril.

Dans la même catégorie