AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste. ANG Política/Presidente da República marca eleições legislativas antecipadas para 24 de novembro MAP Le Maroc en mesure de produire jusqu’à 70% de ses besoins en médicaments (ministre) ACI Congo/Santé: Le gouvernement reçoit 230 mille doses de vaccin Bcg pour les enfants

La fondation Friedrich Naumann encourage à un changement de mentalité valorisant le rôle et les contributions des femmes


  11 Juillet      5        Société (45909),

 

Abidjan, 11 juil 2024 (AIP)- Le chef de Bureau Côte d’Ivoire de la fondation Friedrich Naumann, Magloire N’Déhi, a encouragé, mercredi 10 juillet 2024 à Abidjan, à un changement de mentalité en vue de valoriser le rôle et les contributions des femmes dans la société, lors de l’ouverture de l’atelier « Genre, inclusion et égalité de chances ».

Pour M. N’Déhi, malgré les progrès réalisés, les inégalités de genre persévèrent. « Les femmes continuent de faire face à des obstacles disproportionnés dans l’accès à l’éducation, au marché du travail et à des positions de leadership. Cette réalité est une entrave non seulement à l’épanouissement des femmes, mais aussi au développement global de nos sociétés », a-t-il fait remarquer.

Le représentant de la fondation Friedrich Naumann estime qu’il est du devoir de tous de proposer des solutions orientées vers les principes libéraux pour remédier à la situation. « Cela inclut la promotion de politiques publiques favorisant l’égalité des chances, l’accès équitable aux ressources et aux opportunités, la lutte contre les violences et l’élimination des discriminations systématiques », a souligné M. N’Déhi.

Il a appelé à la fermeté et à la détermination de tous avec un esprit de collaboration pour parvenir à ce changement de mentalité valorisant le rôle et les contributions de la femme dans la société.

« La transformation de notre société ne peut se faire qu’avec la participation active de tous. Il est impératif que les hommes et les femmes, les institutions publiques et privées, les communautés locales et internationales unissent leurs forces pour créer un environnement où chacun a la chance de s’épanouir pleinement », a proposé Magloire N’Déhi.

Le chef de Bureau Côte d’Ivoire de la Fondation Friedrich Naumann, Magloire N’Dehi

Le représentant de la directrice Afrique de l’Ouest de la fondation Friedrich Naumann, Alexandra Heldt, a fait savoir que la tenue de cet atelier relève de l’engagement de l’organisation internationale en faveur de l’égalité de genre « qui n’est pas seulement une question de justice sociale, mais une nécessité pour la prospérité et la stabilité de notre monde », a-t-il ajouté.

Selon M. N’Déhi, le projet libéral affirme que tous les individus doivent avoir des chances égales de réussite, indépendamment de leur origine, de leur genre ou de leur statut socio-économique. « L’égalité des chances est essentielle pour une société juste, car elle assure que les talents et les compétences de chacun et chacune sont reconnus et valorisés », a-t-il affirmé.

Il a estimé que « cela nécessite des politiques actives et des efforts concertés pour démanteler les structures discriminatoires et promouvoir la diversité et l’inclusion à tous les niveaux de la société ».

Dans la même catégorie