MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

La lutte contre la corruption a un impact positif sur la société


  27 Juin      4        Société (45887),

 

Luanda – L’analyste politique Bonifácio António a déclaré mercredi que la mise en œuvre du processus de lutte contre la corruption dans le pays depuis 2017 a un impact positif sur la société.

L’universitaire, qui parlait à l’ANGOP de l’impact de la lutte contre la corruption en Angola sous la direction de l’Exécutif du Président João Lourenço, a donné comme exemple la réduction substantielle de la désactivation de la double efficacité dans la fonction publique, grâce à un plus grand contrôle de l’administration publique.
Il a rappelé que le processus de désactivation avait permis de découvrir plusieurs employés fantômes, augmentant ainsi le nombre d’emplois qui étaient auparavant supposés être occupés.

Selon l’analyste, depuis 2017, la conscience populaire de la corruption en Angola a augmenté de manière significative. Auparavant, a déclaré la source, la société ne parlait pas de ce mal.

« Aujourd’hui, même les simples citoyens savent que pratiquer la corruption est un crime, payer et recevoir du « pot de vin », utiliser la voie rapide, le népotisme et le trafic d’influence est de la corruption », a-t-il souligné.

Bonifácio António a également mis en relief le fait que la Communauté internationale a pris bonne note des mesures mises en œuvre par le Gouvernement du Président João Lourenço pour lutter contre la corruption.

Le Président João Lourenço a fait de la lutte contre la corruption l’un des principaux piliers de sa gouvernance depuis 2017.
Cependant, l’expert en sciences politiques a déclaré qu’il était nécessaire de travailler sur l’éducation des agents administratifs qui entravent parfois la mise en œuvre des politiques et des actions de l’Exécutif.

Dans la même catégorie