APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

La MAP serait-elle l’acteur clé du nouvel ordre audiovisuel national? (La Vie éco)


  5 Juin      75        Médias (1824), Photos (4358),

   

Rabat – D’une agence de presse à un opérateur multimédia global, la MAP s’est lancée, depuis une dizaine d’années, dans un vaste chantier de restructuration et de diversification de son offre pour devenir une holding multimédia globale, écrit l’hebdomadaire “La Vie éco”.
La MAP se positionne aujourd’hui comme étant un pôle public à part entière. A elle seule, l’agence compte plus de 300 journalistes, soit la plus grande rédaction qui nourrit l’ensemble des télés, radios et supports de presse (dépêches, photos, sons, vidéos, infographies, archives…), souligne la publication.
Cet opérateur médiatique public, qui a connu une transformation en profondeur, “va certainement peser de tout son poids dans le nouvel ordre audiovisuel. Du moins dans sa composante stratégique relative à l’information”, estime l’auteur de l’article.
Rappelant le lancement de la chaîne M24, chaîne d’information en continu, disponible pour le moment sur le satellite et Internet, et la Radio RIM, accessible sur le digital, la Vie Eco souligne que M24 et RIM ne vont pas se limiter à une diffusion satellitaire et digitale, et qu’ »il y a lieu de voir grand et d’élargir l’audience ».
D’ailleurs, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, a annoncé, lors du dernier conseil d’administration de la MAP tenu fin janvier 2021, qu’il a sollicité le secrétariat général du gouvernement pour identifier l’articulation et l’implémentation de la diffusion TNT du projet de lancement de l’exploitation des plateaux de M24 et de RIM Radio avec la législation en vigueur.
La balle est donc dans le camp de l’exécutif, relève la publication, qui rappelle que M. El Ferdaous a souligné que « la MAP est prioritaire et constitue l’épine dorsale du secteur de l’information”.
L’auteur de l’article estime dans ce contexte qu’après l’annonce du regroupement SNRT-2M-Medi1TV, le gouvernement pourrait demander à la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) d’accorder la MAP des licences pour diffuser M24 et RIM dans le cadre de cahier des charges comme le stipule la loi 77-03 encadrant la communication audiovisuelle.
Si ce n’est pas le cas, poursuit la publication, le prochain Exécutif devra trancher sur cette question. « En attendant, le plan d’action 2021 de la MAP, adopté lors de son dernier conseil d’administration, consacre la volonté de l’agence de renforcer sa présence audiovisuelle ».
A cet égard, la publication indique que l’exploitation des plateaux de M24 vient en premier lieu, expliquant que lesdits plateaux serviront à la mise en production des studios TV et radio, l’extension de stockage de production audiovisuelle et la mise d’une solution de gestion de trafic antenne.
« Les objectifs de M24 sont ambitieux. La chaîne veut capter 10 à 15 minutes sur les 25 que consacrent les Marocains chaque jour aux médias étrangers pour s’informer. Cela en dit long sur la philosophie de la MAP derrière la création de cette chaîne, celle de contribuer de manière significative à la consolidation de la souveraineté nationale en matière d’information”, conclut la publication.

Dans la même catégorie