AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

La ministre Anne Ouloto pour la redynamisation de la formation professionnelle


  30 Novembre      21        Société (37926),

   

Aboisso, 30 nov 2021 (AIP)- La réforme du décret n° 95-92 du 1er février 1995 vise à « redynamiser » la formation professionnelle, en offrant à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat des possibilités multiples d’acquérir, de maintenir et d’améliorer leurs compétences pour un service public de qualité, a expliqué, lundi 29 novembre 2021, à Grand-Bassam, la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto.

Mme Ouloto s’exprimait à l’ouverture de l’atelier de validation de l’avant-projet de décret portant régime de la formation professionnelle des fonctionnaires et agents de l’Etat, signifiant que l’actuel système de gestion de la formation continue est en « total déphasage » avec les défis de modernisation, de performance de l’administration ainsi que des objectifs de carrière qui invitent à une « parfaite maitrise » des méthodes actuelles de gestion des agents publics.

Il relève du décret décret n° 95-92 du 1er février 1995, portant organisation de la formation professionnelle des candidats fonctionnaires, des fonctionnaires et agents relevant des ministères, établissements publics nationaux et collectivités locales.

Il s’agit pour le gouvernement ivoirien de mettre en œuvre « des réformes majeures » destinées à moderniser les services publics dans la perspective de leur transformation structurelle et de l’amélioration des prestations de services aux citoyens dans le cadre du plan national de développement (PND) 2021-2025, a précisé la ministre Anne Ouloto.

Cet atelier, qui prend fin mardi, a été précédé d’un atelier de validation des documents de cadrage de la formation continue des fonctionnaires et agents de l’Etat, tenu quelques semaines auparavant, à Yamoussoukro.

Dans la même catégorie