MAP Bénin : le gouvernement et la BAD lancent un projet pour stimuler le secteur de la pêche et de l’aquaculture MAP Mali: la mission de formation militaire de l’UE quitte le pays MAP Nigeria : Le bilan de l’incendie d’une mosquée porté à onze morts Inforpress Governo quer fóruns como espaços para jovens debaterem, projectarem e participarem na tomada de decisões Inforpress Esgrima: Victor Alvares de Oliveira qualificado para os Jogos Olímpicos de Paris 2024 Inforpress Electra regista aumento em 2023 de mais de quatro mil clientes no pré-pago e 17 mil na tarifa social – PCA Inforpress Autor quer que nova geração conheça histórias antigas de São Nicolau com livro “Nhô Lila” ANP Niamey : Les ministres des affaires étrangères déterminés à faire de l’AES un outil privilégié de défense, de diplomatie et de développement (Conclusions réunion) APS SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / CEDEAO : Le président Faye appelle à consolider les acquis de l’intégration sous régionale APS SENEGAL-CULTURE / Avec des ”archives textiles”, Viyé Diba interroge la société de consommation

La performance des revêtements routiers au centre d’un séminaire international à Abidjan


  27 Février      25        Infrastructure (737),

 

Abidjan, 27/02/2024 (MAP) – Un séminaire international sur la performance des revêtements routiers se tient du 26 au 28 février à Abidjan.

Cette rencontre devra permettre aux pays soumis à des variations élevées de températures et des perturbations météorologiques, dont les conséquences sont énormes sur la durée de vie des infrastructures routières, de disposer d’un réseau durable et résilient.

A l’ouverture des travaux, le ministre ivoirien de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Koffi Kouakou, a souligné la pertinence de ce séminaire dont l’objectif général est d’aider les administrations routières à choisir des revêtements routiers adaptés en tenant compte du contexte climatique, du trafic et de la durée de vie de la chaussée.

  1. Kouakou a relevé que, depuis son indépendance en 1960, la Côte d’Ivoire a fait du développement des infrastructures routières, le moteur de sa croissance économique.

Cela s’est traduit par une évolution rapide du réseau routier national qui est passé de 25000 km à plus de 82000 km, a précisé le ministre, cité par des médias locaux.

Selon lui, les différents projets entrepris ont permis la construction de 260 km d’autoroute, l’aménagement et le bitumage de plus de 1500 km de routes interurbaines neuves et le renforcement de plus de 2000 km de routes revêtues existantes, portant ainsi le réseau interurbain bitumé à 8100 km dont environ 400 km d’autoroutes.

Le portefeuille de projets en cours de réalisation, a-t-il poursuivi, permettra de porter ce linéaire de routes interurbaines à 9500 km à l’horizon 2025.

Dans la même catégorie