MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

La plate-forme du projet d’interconnexion des bourses africaines lancée à Abidjan


  8 Décembre      9        Economie (17251), Finance (1075),

   

Abidjan, 8 déc 2022 (AIP)-La plateforme du projet d’interconnexion des bourses africaines (AELP) a été lancée mercredi 7 décembre 2022 à Abidjan, en marge de l’Assemblée générale de la Conférence annuelle 2022 de l’Association des bourses africaines (ASEA) organisée par la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Du 7 au 9 décembre, des dirigeants et responsables des bourses africaines, de la Banque africaine de développement, des investisseurs institutionnels, des courtiers en valeurs mobilières et la communauté des investisseurs privés participent à la 25ème Assemblée générale de l’ASEA, une association regroupant 25 bourses africaines.

La première phase de l’AELP porte sur sept places boursières couvrant quatorze pays africains (Maroc, Égypte, Nigéria, Kenya, Maurice, Afrique du Sud et l’Union économique et monétaire ouest-africaine regroupant huit autres Etats).

L’objectif de l’AELP est de faciliter les flux de capitaux et les investissements transfrontaliers et de connecter les marchés de capitaux africains à un public mondial.

Se mise en œuvre permet de renforcer les capacités des organismes de réglementation et des opérateurs du secteur financier par le biais de programmes de formation ciblant les praticiens des marchés financiers sur les pratiques d’investissement transfrontaliers et les règles d’investissement sur les marchés participants, relève une note d’information de la BRVM transmise à l’AIP.

Les programmes de renforcement des capacités, à travers cette plate-forme, va profiter aux organismes de réglementation des marchés financiers, aux courtiers en valeurs mobilières, aux dépositaires, aux banquiers centraux et à d’autres intervenants, signale-t-on.

Dans la même catégorie