ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité

La première édition du Festival africain de l’environnement prévue en septembre 2024


  7 Juin      11        Environnement/Eaux/Forêts (6778),

 

Abidjan, 07 juin 2024 (AIP)-Le président de la fondation My dream for Africa, Andy Costa, a annoncé mercredi 5 juin 2024, que le premier Festival africain de l’environnement se tiendra du 26 au 28 septembre 2024 à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (UFHB).

« Nous voulons sensibiliser tous les citoyens du monde en alliant la culture à la thématique environnementale parce que nous estimons que la solution aux changements climatiques ne viendra pas seulement des écologistes ou des scientifiques », a déclaré l’écologiste Andy Costa. Il a interpellé le peuple africain à préserver la forêt pour faire face au phénomène du changement climatique.

La cérémonie a été marquée par l’inauguration d’un buste en l’honneur du professeur Laurent Aké Assi, fondateur du Centre national de floristique. Ce botaniste et ethnobotaniste ivoirien a consacré toute sa vie à l’étude et à la défense de la flore. Il a influencé le domaine de la botanique en Afrique de l’Ouest.

Le Centre national de floristique est une forêt d’environ 10 hectares qui a été instituée pour valoriser la diversité végétale et pour assurer la conservation de la flore ivoirienne. Le CNF regorge des potentialités en termes de richesse floristique et de services écosystémiques.

Dans la même catégorie