MAP CAN de Handball 2018 : le Maroc affrontera le Gabon en quarts de finale MAP CHAN Maroc-2018 (3ème et dernière journée): La Zambie conserve la tête du groupe B, après son nul (1-1) face à la Namibie GNA Madina to get Astro-Turf Park GNA MP fêtes the aged and vulnerable in Agona West MAP Le renforcement de la coopération maroco-malienne dans le domaine de la formation professionnelle au menu d’une réunion à Bamako MAP SM le Roi préside à Casablanca un Conseil des ministres GNA Digital currencies not licensed –Bank of Ghana GNA Wonder Chapel International to establish school next year GNA Upper West REGSEC boosts security with watchdog committees MAP Sa Majesté le Roi reçoit les cinq nouveaux ministres que le Souverain nomme membres du gouvernement

La protection de l’environnement, une préoccupation pour les cadres de Kouroukounan (Niakara)


  13 Janvier      20        Environnement/Eaux/Forêts (2863), Société (34043),

   

Abidjan, 13 jan (AIP) – Les cadres et ressortissants de Kouroukounan, village situé à 78 Km au Nord de Niakara (région du Hambol), envisagent créer une retenue d’eau au profit des populations en vue d’orienter leurs activités vers les cultures maraîchères pour lutter contre la forte production de charbon de bois qui dégrade l’environnement.

Ils ont également en projet le reboisement de la localité.

Coulibaly Mamadou, cadre de Kouroukounan, a salué les efforts avant-gardistes de ses pairs qui, unis en 1998 au sein de l’Association des ressortissants de Kouroukounan (ARK), avaient entrepris dès 1999, un premier reboisement des espaces jouxtant le village.

Une action qui, malheureusement, s’est soldée par un échec à cause, non seulement des plants inadaptés au climat local, mais aussi et surtout du manque de suivi suite à la crise politico-militaire de 2002.

M. Coulibaly s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de remise de clés d’un bâtiment de trois logements-maitres, organisée samedi,à Kouroukounan, en présence des autorités locale.

« Nous allons rééditer ce reboisement avec le planting de tecks et, mieux encore, nous allons solliciter de l’aide en vue d’offrir un barrage hydraulique à nos braves femmes et jeunes afin de promouvoir les cultures maraîchères.

Cela pourrait les détourner de la production du charbon de bois qui constitue une menace pour notre environnement », a-t-il promis, indiquant que le réchauffement climatique exacerbe la pauvreté en milieu rural.

A son avis, la lutte contre la pauvreté en milieu rural passe nécessairement par la protection de l’environnement.

jbm/aaa/fmo

Dans la même catégorie