AIB Nahouri/Commune de Ziou : Les populations de Toungou réalisent un ouvrage de franchissement de 75 mètres MAP Sous l’impulsion Royale, l’Afrique peut se prévaloir d’une « chaîne de savants et oulémas » fédératrice (ex-ministre-conseiller auprès de la Présidence sénégalaise) MAP Afrique du Sud : Alerte à la bombe dans un tribunal (police) AIP REVUE DE PRESSE: La lutte contre le désordre urbain à Abidjan et les préparatifs des festivités du 64e anniversaire de la Côte d’Ivoire en Une AIP « Il faut que les lignes bougent », lance Nassénéba Touré aux femmes du district du Goh-Djiboua ANP La Secrétaire générale Adjointe des Nations Unies sera au Niger du 24 au 25 juillet ACI Congo/Justice: Six cadres de la santé présentés à la justice pour détournement de fonds à Dolisie MAP Monrovia : Participation du Maroc à la RHN des ministres des Affaires étrangères, des Finances et de la Défense de l’UFM MAP L’intégration continentale et régionale, une nécessité pour les pays africains (Lourenço) ANP Inauguration d’infrastructures, Journée « portes ouvertes » et port de toge à l’Université de Tahoua

La SADC salue les progrès économiques de l’Angola


  3 Juillet      8        Economie (21802),

 

Luanda – La secrétaire générale du Forum parlementaire de la SADC (FP-SADC), Boemo Sekgoma, a salué mardi, l’Angola pour avoir réalisé des progrès économiques significatifs ces dernières années.
S’exprimant lors de l’ouverture de la 55ème Assemblée plénière du FP-SADC, elle a révélé que l’Angola est désormais l’un des pays à forte croissance économique dans la région de la SADC.
Selon la parlementaire, les politiques flexibles du pays ont entraîné une augmentation des investissements étrangers, garantissant plus d’emplois pour de nombreux nationaux.
« L’Angola se dirige vers un développement durable et continue d’être un partenaire économique fort au niveau de la SADC et un pilier prometteur dans la mise en œuvre des aspirations de l’addendum 2063 de l’Union africaine », a-t-elle déclaré.
La responsable a également fait l’éloge de l’Assemblée nationale angolaise pour avoir introduit une législation et des budgets responsables afin d’assurer la démocratie.
Selon elle, cette symbiose entre l’Exécutif et le Parlement angolais a été mutuellement bénéfique « et constitue clairement un exemple à suivre pour d’autres pays ».
Pour sa part, la présidente de l’Union interparlementaire (UIP), Túlia Ackon, a mis l’accent sur la crise climatique qui, selon elle, nécessite une transition immédiate vers de nouvelles énergies et que les parlementaires doivent agir rapidement.
Túlia Ackon a rappelé que la région de la SADC dispose d’énergies solaire, éolienne, hydraulique et de biomasse et a salué les pays de la région qui ont déjà fait de grands efforts pour s’engager sur la voie des énergies renouvelables.
« Nos législations et nos budgets doivent être alignés pour atteindre ces objectifs », a-t-elle prévenu.

Dans la même catégorie