MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

La SODEXAM explique la rigueur dans le processus de production des données météorologiques


  20 Juin      2        Environnement/Eaux/Forêts (6776),

 

Abidjan, 20 juin 2024 (AIP) – Le directeur de la météorologie nationale à la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique de Côte d’Ivoire (SODEXAM), Konaté Daouda, a expliqué la rigueur du processus de production et de diffusion des données météorologiques, lors de la traditionnelle tribune initiée par l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP), jeudi 20 juin 2024, à Abidjan-Plateau.

Selon Konaté Daouda, le processus au sein de la SODEXAM se divise en plusieurs grandes étapes. La première étape concerne la surveillance et la mesure. « Nous avons dispatché un certain nombre d’instruments de mesure à l’intérieur du territoire, où nos agents effectuent des relevés quotidiens pour déterminer les conditions météorologiques à venir », a-t-il expliqué, lors de cette tribune autour du thème « Prévisions météorologiques et gestion des saisons des pluies : enjeux et solutions pour la Côte d’Ivoire ».

La deuxième étape implique le traitement, le contrôle et la mise à disposition des données. Pour des projections de trois jours à une semaine, les données sont injectées dans un programme informatique très puissant, capable de simuler l’état de l’atmosphère pour les jours à venir.

Après la simulation, les informations recueillies sont analysées par les prévisionnistes, qui diffusent ensuite les prévisions aux populations, aux autorités et à tous les secteurs d’activités.

« Nos alertes ne sont qu’une partie de notre mission. Nous fournissons de nombreuses autres informations cruciales pour le développement des différents secteurs d’activités », a ajouté Konaté Daouda.

Rassurant sur la fiabilité des alertes émises, il a également félicité ses collaborateurs pour leur travail bien accompli, soulignant les efforts constants pour rendre les informations météorologiques toujours plus précises et fiables

Dans la même catégorie