APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

La vulgarisation des réformes du nouveau Code douanier parmi les recommandations de l’ANAPI


  23 Novembre      42        Economie (12696), Société (34508),

   

Kinshasa, 23 Nov.2018 (ACP)-Les participants à l’atelier sur « la sensibilisation des réformes mises en œuvre par l’Agence nationale pour la promotion des investissements », tenu du 16 au 17 novembre à Matadi, dans la province du Kongo Central, ont recommandé la vulgarisation intense des réformes opérées dans le nouveau Code douanier ainsi que l’affichage de la grille tarifaire dans les postes frontaliers en vue de garantir la transparence, a appris vendredi l’ACP, de cette agence.

Ils ont également recommandé l’organisation, par la Direction générale des douanes et accises (DGDA), d’un séminaire de recyclage des commissionnaires en douane d’autant plus que ces derniers sont des contributeurs du Doing Business. Les commissionnaires en douane et la FEC/Kongo Central sont également appelés régulièrement à transmettre à l’ANAPI des informations détaillées sur des cas concrets devant étayer les coûts pays, le délai et la procédure suivie pour dédouaner la marchandise au port de Matadi.

Ceci permettra d’envisager des actions correctives devant faire partie de la feuille de route des prochaines réformes à opérer afin de réduire davantage le coût. Cet atelier organisé par l’ANAPI a permis de faire une sensibilisation sur les avancées enregistrées sur le terrain au regard des réformes phares opérées et communiquées à la Banque mondiale par l’ANAPI, de dresser un état des lieux de la situation existante sur le commerce transfrontalier et de proposer des réformes significatives pour améliorer davantage le commerce transfrontalier en RDC.

La source indique que parmi les réformes initiées figurent, la mise en place du guichet unique intégral du commerce extérieur, la numérisation de la liasse documentaire, la réduction du délai d’import et export, la mise en place du système de suivi électronique de la cargaison de la marchandise et la simplification des procédures d’import et export.

La même source indique par ailleurs que selon les experts de l’ANAPI, le commerce transfrontalier demeure l’un des rares indicateurs qui a vu les réformes y relatives mises en œuvre, être validées. Pour le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo, le défi à relever reste énorme pour que le pays s’aligne au niveau des standards internationaux par rapport à l’indicateur commerce transfrontalier.

« L’amélioration du climat des affaires est l’affaire de tous, chaque congolais, à tous les niveaux, doit prendre conscience et aimer son pays en s’abstenant à poser des actes répréhensifs qui soient de nature à ternir son image de marque », a-t-il dit, ajoutant que la prise en compte effective de toutes les réformes opérées est possible. C’est une question de volonté de la part des décideurs, des services et des organisations qui sont censés les appliquer, a-t-il conclut.
A l’issue de ces accises, M. Nkinzo a visité quelques entreprises de la ville portuaire de Matadi admises au régime général du code des investissements, laquelle s’inscrit dans le cadre des bonnes pratiques recommandées à l’ANAPI. ACP/Kayu/KGD

Dans la même catégorie