ANP L’UNA et Sputnik organisent une formation sur l’intelligence artificielle et la production vidéo ANP N’gourti : deux citoyens contribuent au FSSP à hauteur de 200.000 FCFA MAP Tanzanie: de fortes pluies ont fait 58 morts depuis début avril AIP La ministre Françoise Remarck encourage les acteurs culturels à saisir les opportunités du MASA AIP MASA 2024: la secrétaire d’Etat rwandaise appelle à l’unité culturelle pour l’avenir des générations africaines AIB Le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo annonce du «beau spectacle», dans quelques jours, à l’ouverture de la 21e SNC AIB La commune de Kantchari ravitaillée doublement MAP Conflit au Soudan: L’ONU renouvelle son appel à un cessez-le-feu immédiat MAP Tarfaya: La Marine Royale porte assistance à 118 candidats à la migration irrégulière MAP Le parti MK de Zuma appelle à la démission de la présidente de la Commission électorale

La Zambie décidée à explorer des secteurs économiques critiques pour relever les défis (Président)


  23 Février      11        Economie et Finance (809),

 

Lusaka, 23/02/2024 -(MAP)- La Zambie s’engage à explorer des secteurs économiques critiques, tels que l’exploitation minière et l’agriculture, dans le contexte des défis posés par le changement climatique, notamment la sécheresse persistante dans certaines régions du pays, a affirmé, jeudi à Lusaka, le Président Hakainde Hichilema.

Le chef de l’Etat s’exprimait lors du «Forum sur la croissance économique», aux côtés de certains partenaires de coopération comme le Fonds monétaire international (FMI) et le Centre international de croissance (CIG).

Révélant des stratégies visant à améliorer l’efficacité de la production dans des secteurs porteurs de l’économie nationale, il a souligné la détermination du gouvernement à libérer le potentiel économique de la Zambie et à créer des opportunités d’emploi et d’affaires pour tous les citoyens.

«Nous sommes résolus dans nos efforts tendant à optimiser l’utilisation des abondantes ressources naturelles de la Zambie pour le bien de notre nation», a déclaré M. Hichilema.

L’engagement avec les représentants du FMI et du Centre international de croissance signifie une approche collaborative pour relever les défis économiques et favoriser le développement durable en Zambie. En tirant parti des partenariats et de l’expertise internationaux, la Zambie vise à mettre en œuvre des solutions innovantes qui favorisent une croissance inclusive et la résilience face aux défis mondiaux.

«Ensemble, nous travaillerons sans relâche pour réaliser notre vision d’une Zambie prospère pour tous», a conclu le chef de l’Etat.

Au cours de la dernière décennie, la situation économique de la Zambie s’est améliorée sous l’effet des réformes économiques et du secteur public, lancées dans les années 1990 et stimulées par le haut niveau des prix du cuivre. Entre 2005 et 2010, la croissance économique a affiché un taux d’environ 6% chaque année. Toutefois, les taux de pauvreté restent élevés, surtout en milieu rural, sachant que plus de 60% des Zambiens vivent au-dessous du seuil de pauvreté.

Afin de favoriser une croissance économique plus générale et inclusive, la Zambie a cherché le moyen de diversifier son économie et a fait de l’agriculture un secteur prioritaire aux fins de la réduction de la pauvreté et de la sécurité alimentaire, puisque les deux tiers de la population vivent en milieu rural et sont tributaires de l’agriculture pour leur subsistance.

L’agriculture génère environ 20% du PIB et pourrait devenir un important moteur de la croissance économique, car le pays dispose d’une abondance de terres fertiles et bénéficie de bonnes précipitations.

Dans la même catégorie