GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités ACP Sud-Kivu : 153 personnes touchées par la covid-19 en cette troisième vague ACP L’ambassadeur américain Mike Hammer visite le barrage d’Inga

Labé/Société : Fin du Contentieux autour de la présidence du district de Noussy


  10 Juillet      24        Politique (17866),

   

Labé, 10 juil. (AGP)-La sous-préfecture de Noussy située à dix-huit kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Labé vient de mettre fin à un contentieux autour du poste de président du district.

Mamadou Saliou Diallo, fils du défunt président, Thierno Mamadou Alpha Diallo décédé en 2018, s’était autoproclamé président du district sans l’aval de l’autorité locale et des citoyens pour l’utilisation du cachet.

Mieux le détenteur du cachet Mamadou Saliou Diallo n’avait pas le temps pour satisfaire aux demandes des citoyens. La commune rurale de Noussy a ainsi confié le cachet à Thierno lamine Diallo pour les besoins des citoyens du district de Noussy qui s’est retrouvé avec deux 2 cachets pour les dossiers des citoyens. Une grave faute administrative, dit-on sur place.

L’affaire a atterri sur la table du préfet de Labé qui, en compagnie du secrétaire général chargé des collectivités, s’est rendu sur le terrain pour résoudre le contentieux entre les deux 2 parties. Il a été reçu dans le foyer des jeunes de Noussy.

Et après les explications de part et d’autre, les représentants des jeunes, des sages et de la société civile se sont retrouvés pour désigner deux (2) citoyens l’un président et l’autre vice-président ; ce qui a permis à la sous-préfecture de Noussy de mettre fin au bicéphalisme et d’enterrer la hache de guerre en attendant l’application de la loi pour la nomination officielle d’un président du district.

Dans la même catégorie