APS SENEGAL-ECONOMIE-LEGISLATIONS / Des journalistes sensibilisés sur les mécanismes alternatifs de règlement des litiges économiques et financiers AIB Burkina : 2024, une année d’espoir pour la reconquête totale du territoire. MAP Sénégal: démantèlement de nombreux sites d’orpaillage dans l’Est du pays MAP Présidentielle au Sénégal: la date du 2 juin a été proposée après examen de toutes les contraintes (ministre de l’Intérieur) MAP Nairobi: Participation active du groupe OCP à l’ANUE-6 MAP Afrique du Sud: trois morts dans une fusillade à Johannesburg (police) MAP Burkina : 2024, une année d’espoir pour la reconquête totale du territoire (ministre) MAP Soudan: La Mission onusienne achève son retrait MAP Le président nigérian inaugure la deuxième ligne du train urbain de Lagos MAP Sénégal: création d’un front commun pour la tenue de la présidentielle avant le 2 avril

L’AERD plaide pour l’ouverture des discussions sectorielles au ministère de l’éducation nationale


  10 Décembre      21        Education (7070),

 

Abidjan, 10 déc 2023 (AIP)- Le secrétaire général national de l’Action des enseignants pour la restauration de leur dignité (AERD), Jonas Kouamé, plaide pour l’ouverture des discussions sectorielles sur les problèmes du secteur éducation-formation par le ministère de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation.

« Je lance un appel au ministère de l’éducation nationale pour qu’on nous reçoive très rapidement afin de boucler les discussions sectorielles », a demandé samedi 9 décembre 2023, M. Kouamé, lors d’un point presse, à l’assemblée générale de son syndicat, à Abidjan, dans la commune de Yopougon.

Selon lui, les principales revendications portent sur l’octroi d’une prime trimestrielle aux enseignants, la valorisation de l’indice référentiel de base, la protection des enseignants depuis un moment victimes d’assassinat, la soumission de la suspension du salaire d’un fonctionnaire aux résultats de travaux d’une commission, la franche collaboration entre l’administration solaire et les syndicats afin de régler les situations conflictuelles par anticipation, la suppression des cours de mercredi et l’annulation de l’arrêté interdisant aux directeurs d’école de se syndiquer.

Toutes ces doléances, a expliqué le premier responsable de l’AERD, ont été consignées dans un document et transmis à tutelle qui n’a pas encore convié les différentes faitières syndicales aux discussions alors que les deux dernières citées « n’ont d’incidence financières » et devraient être réglées rapidement.

Le secrétaire général national de l’AERD, Jonas Kouamé, a exhorté ses camarades de se tenir prêts pour les batailles futures.

Créée le 14 avril 2022, l’AERD revendique pour l’instant une centaine de sections. Elle fait partie de la faitière qui est l’Alliance des syndicats d’actions du primaire de Côte d’Ivoire (ASAPCI), a-t-on appris.

Dans la même catégorie