ANP Niamey : Des bonnes volontés contribuent pour plus de plus 1.600 millions au FSSP ACI Congo/Transports: Le budget du fonds routier exercice 2024 arrêté à plus de 21 milliards de Fcfa ACI Sangha/Sécurité: Quatre délinquants présumés interpellés à Ouesso MAP Cameroun : sept personnes calcinées dans l’incendie d’un minibus MAP Marsa Maroc sélectionné pour gérer des Terminaux du Port de Cotonou MAP La Côte d’Ivoire n’a « aucun problème » avec ses pays voisins (parti au pouvoir) ACI Congo/Unicef: Francine Ntoumi nommée ambassadrice nationale AGP Guinée: Lancement d’une campagne de traitement gratuit des anomalies visuelles financée par le Royaume d’Arabie Saoudite AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’

L’Afrique doit prioriser la valorisation de ses ressources naturelles (Premier ministre d’Eswatini)


  1 Juillet      3        Economie et Finance (916),

 

Johannesburg, 01/07/2024 -(MAP)- Les pays africains doivent placer la valorisation et la transformation de leurs ressources naturelles abondantes au coeur de leurs stratégies de développement, a indiqué lundi à Johannesburg le Premier ministre du Royaume d’Eswatini, Russell Dlamini.

« L’Afrique regorge d’un grand potentiel dont le moment est venu pour l’exploiter localement », a déclaré M. Dlamini lors d’une rencontre organisée au siège du Parlement panafricain (PAP) dans le cadre de la 3ème session ordinaire de la 6ème législature de l’institution législative.

Il a rappelé, à cet égard, que le continent est doté d’atouts naturels tels que son climat, ses sols fertiles, ses ressources minérales et une population jeune et dynamique.

«Ces biens doivent être protégés contre les menaces internes et externes qui cherchent à les exploiter et à les piller sans limite», a-t-il mis en garde, notant que de grandes réserves de ressources naturelles et minérales sont souvent exportées sous leur forme brute.

M. Dlamini a de même souligné que cette pratique doit être éradiquée en passant délibérément de la planification à une action réelle en matière de valorisation de nos vastes produits primaires couvrant divers secteurs.

Exhortant les pays africains à partager leurs compétences et établir des partenariats mutuellement bénéfiques pour favoriser le transfert de technologie, il a noté que « la 4ème révolution industrielle en cours devrait ancrer la transformation du continent, afin de produire de la nourriture, des biens et des services pour une société en urbanisation rapide ».

Par ailleurs, le responsable a mis en avant que la jeunesse africaine peut contribuer à résoudre les multiples défis auxquels le continent est confronté, grâce à des solutions innovantes conçues localement.

Dans cette optique, il a estimé que le thème de l’Union africain (UA) pour cette année: « Éduquer un Africain digne du 21e siècle » est pertinent, dans le sens où la population du continent, majoritairement jeune, doit être qualifiée et habilitée à dynamiser l’économie.

Le Parlement panafricain est une Assemblée consultative de l’Union africaine qui regroupe les députés des pays membres de l’Union africaine. Il a été créé en vertu de l’article 5 de l’Acte constitutif de l’UA et installé officiellement dans ses fonctions le 18 mars 2004.

Chaque État membre est représenté au sein du PAP par cinq parlementaires issus de la majorité et l’opposition, dont au moins une femme, élus ou désignés par leurs parlements ou organes législatifs nationaux.

Dans la même catégorie