MAP CAN de futsal (1ère journée/Groupe B): l’Egypte surclasse la Libye (4-0) MAP Mali: l’organisation des élections est conditionnée par la stabilisation du pays (Premier ministre) MAP Éthiopie: Plus de 21 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en 2024 (ONU) MAP Côte d’Ivoire: une épidémie de peste porcine déclarée dans le centre-ouest du pays MAP Vienne: Le Maroc à l’affiche de la 22ème édition du Festival « Salam Music & Arts » MAP La Côte d’Ivoire prend des mesures pour sanctionner les atteintes à l’environnement MAP L’oléoduc reliant Angola et la Zambie sera construit au 2ème trimestre (ambassadeur) MAP Maroc : retour à l’heure GMT+1 à partir du dimanche 14 avril à 02h00 AGP Guinée: Incendie dans un entrepôt de l’EDG à Hamdanlaye ACI Congo/Turquie: Vers la signature d’un accord entre les bibliothèques nationales des deux pays

L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts)


  21 Février      23        Economie (20896),

 

Johannesburg, 21/02/2024 -(MAP)- Le gouvernement sud-africain devrait recourir à davantage d’emprunts pour combler l’écart entre les dépenses élevées et la faible collecte des recettes, ont indiqué mercredi des experts sud-africains.

Réagissant à la présentation par le ministre des Finances, Enoch Godongwana, du budget national de 2024, l’économiste en chef d’Investec, Annabel Bishop, a déclaré qu’elle ne s’attend pas à une amélioration drastique de la situation budgétaire du pays durant l’année en cours.

Elle a ajouté que même si le département a la possibilité d’augmenter les impôts ou de réduire les dépenses, le pays n’aura pas d’autres alternatives que celle de s’endetter davantage afin de couvrir les dépenses en hausse.

Pour sa part, le directeur des investissements au sein de la société de gestion de patrimoine Citadel, George Herman, a relevé que les dépenses publiques élevées résultant d’une masse salariale énorme dans le secteur public et des subventions sociales croissantes, continuent de poser un dilemme pour le gouvernement.

Il a ajouté que l’augmentation du ratio dette/PIB, qui s’approche actuellement de 80 %, devrait augmenter les défis de l’économie sud-africaine qui fait face à un ralentissement de la croissance économique et à des taux de chômage records.

Selon des chiffres officiels, la dette du gouvernement sud-africain dépasse déjà 254 milliards de dollars (4.800 milliards de rands) et devrait atteindre plus de 317 milliards de dollars (6.000 milliards de rands) d’ici 2025/2026.

Par ailleurs, le déficit budgétaire devrait culminer à 4,5 % du produit intérieur brut (PIB) au cours de l’exercice financier 2024-2025.

Dans la même catégorie