APS UNE BOURSE DES PRODUITS AGRICOLES COMME SOLUTION FACE À LA MÉVENTE DES RÉCOLTES GNA We are ready for #FixtheCountry demonstration – Police GNA Tapping into electricity from a neighbour is illegal–ECG ATOP SALUBRITE :UNE JOURNEE « NYEKONAKPOE PROPRE » ORGANISEE ATOP LUTTE CONTRE LES RISQUES NUCLEAIRERS ET BIOLOGIQUES : LE PLAN D’ACTION NATIONAL EN COURS DE FINALISATION ATOP CASIER JUDICIAIRE NATIONAL AUTOMATISE : LE PREMIER MINISTRE LANCE LA PLATEFORME DIGITALE ATOP FORUM DES FEMMES 2021 : LES FEMMES ONT REFLECHI SUR LES FORMES DE MALTRAITANCE CHEZ LES FEMMES ET LES ENFANTS ATOP LUTTE CONTRE LA TRAITE DES HUMAINS AU TOGO: LES OFFICIERS DE POLICE JUDICIAIRE FORMES ACI Congo : Des réformes attendues à la direction générale des transports terrestres ACI Congo : Evaluation de l’état d’avancement des travaux de la mise en place du Caria

L’Agence Bayt Mal Al Qods organise une séance générale de modèle de simulation du sommet international de l’enfance pour Al Qods


  24 Mars      81        Evénements (464),

   

Rabat, 24/03/2021 (MAP) – L’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif relevant du Comité Al-Qods a organisé, mercredi, une séance générale de modèle de simulation du sommet international de l’enfance pour Al Qods, avec la participation de 33 enfants de l’école internationale « Khalil Gibran school » à Rabat et du collège « Frères » à Beit Hanina à Al Qods.

Cette manifestation, organisée sous le thème « l’éducation aux valeurs d’amour et de paix », vise à promouvoir la maîtrise des langues internationales par les élèves, à les sensibiliser aux affaires humanitaires qui suscitent leur intérêt et à élargir leurs savoirs et convictions concernant la situation de leurs pairs palestiniens à Al Qods, ainsi que d’écouter leurs propositions en matière de développement de projets et programmes de l’Agence destinés aux enfants d’Al Qods.

A cet égard, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, affirmé dans une déclaration à la presse que l’organisation de cet événement découle de la conviction profonde de l’importance de faire participer les enfants à la prise de décision, en particulier les politiques qui les touchent, soulignant que les enfants d’aujourd’hui, vu l’essor des technologies et des réseaux de communication, sont conscients de tous les défis qui les entourent.

Le niveau de compréhension des enfants des problèmes qui retiennent leur attention n’est pas inférieur à celui des adultes et peut même le surpasser dans certains domaines, a-t-il ajouté, précisant que leur maîtrise de différentes langues et leur utilisation de moyens techniques modernes « nous pousse à demander leur opinion dans certaines situations difficiles », notamment les enfants d’Al Qods, car ils sont la catégorie la plus nécessiteuse d’appréciation et d’attention.

Dans ce sens, il a souligné que l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, s’emploie pour le soutien de la scolarisation des enfants, la prise en charge des centres de l’enfance et de la jeunesse, d’orphelins et de larges catégories d’enfants en situation difficile, ainsi que l’équipement des clubs sportifs et l’organisation des colonies de vacances à Al Qods et au Maroc.

« Nous avons récemment lancé un programme de clubs environnementaux à Al Qods pour inciter les écoliers à préserver l’environnement et à protéger l’écosystème dans la ville sainte, eu égard à la menace et à la destruction auxquelles elle est exposée », a-t-il dit.

De son côté, l’ambassadeur de Palestine au Maroc, Jamal Choubki a souligné dans une allocution lue en son nom à cette occasion que la participation d’enfants de différentes nationalités à des activités de ce genre dans le but de diffuser les valeurs d’amour et de paix, donne l’espoir à un avenir meilleur pour les enfants de Palestine en particulier et pour les enfants du monde en général.

Le diplomate palestinien a mis l’accent sur plusieurs cas de violation des droits de l’enfant palestinien, évoquant en particulier les cas de meurtres, de blessures graves résultant des coups de feu et d’arrestations.

Ces agressions violent les dispositions de la Convention relative aux droits de l’enfant, notamment l’article 28 qui prévoit le droit de l’enfant à l’éducation, et l’article 29 qui insiste sur la nécessité d’orienter l’éducation vers le respect de l’identité culturelle de l’enfant, sa langue et ses valeurs propres, a-t-il poursuivi, notant que les autorités d’occupation s’efforcent de donner un caractère israélien à l’éducation dans la partie orientale d’Al-Qods, et cherchent à déformer l’identité nationale et culturelle palestinienne.

Pour sa part, le directeur de l’institution Khalil Gibran School (KGS), Fouad Lyoubi, a souligné dans une allocution lue en son nom, que la réunion du Sommet international de l’enfance pour Al-Qods constitue l’occasion de renforcer la coopération et la solidarité, et d’ouvrir de nouveaux horizons pour une utilisation optimale du savoir, dans le cadre d’une approche globale entre KGS, l’école « Al Farir » et l’Agence Bayt Mal Alqods Acharif.

Il a, en outre, souligné que son école met à la disposition de l’Agence l’expérience qu’elle a accumulée durant 35 ans dans le domaine du soutien et de l’assistance dans différents domaines prioritaires.

De son côté, le directeur de l’école « des frères », George Naber, s’est félicité dans une allocution prononcée par visioconférence, du partenariat et de la coopération avec KGS, saluant la sollicitude royale envers la ville sainte d’Al-Qods, à travers la protection des droits religieux de ses habitants et le soutien des programmes qui visent à préserver le patrimoine culturel de la ville.

Cet événement a été ponctué par différentes activités, au cours desquelles les enfants participants, des deux établissements d’enseignement, ont prononcé des allocutions au sujet de l’amour et de la paix, et ont présenté des propositions pour renforcer le rôle de l’agence dans l’aide aux enfants palestiniens, en plus de les interroger sur la situation et les aspirations de ces enfants.

La réunion a également été marquée par la signature d’un protocole de coopération entre l’agence et les écoles KGS et des frères, visant à créer un club « Enfants pour Al-Qods » pour l’éducation sur les valeurs d’amour et de paix, le développement de programmes et projets communs visant à promouvoir la conscience collective des jeunes aux questions humanitaires, notamment la question d’Al-Qods, et à l’investissement des expériences et des compétences, ainsi que la mobilisation des moyens pour financer ces programmes et projets.

Les enfants ont saisi cette occasion pour exprimer leur profonde gratitude à Sa Majesté le Roi et leur remerciement pour l’hospitalité marocaine, soulignant la nécessité de rendre justice à l’enfance palestinienne, d’améliorer les conditions de vie des enfants d’Al-Qods et de faire en sorte qu’ils jouissent de leur droit à l’éducation, à la scolarisation et au divertissement, comme stipulé dans la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

La séance générale de modèle de simulation du sommet international de l’enfance pour Al-Qods s’est soldée par la lecture de la déclaration finale, dans laquelle les enfants ont exprimé leur rejet de la violence et appelé à la construction de sociétés sur la base de la fraternité humaine et des valeurs de la justice et de l’égalité, soulignant le droit des enfants palestiniens à l’éducation, « sains dans l’esprit et dans le corps ».

Dans la même catégorie