MAP RDC: Fin de mission de la MONUSCO au Sud-Kivu après plus de 20 ans de service MAP Kenya: au moins 5 morts lors des manifestations de mardi, selon des ONG AIB Burkina : Arrivée du président Goïta à Ouagadougou ANG Política/Candidatos dos Inconformados a liderança do PRS falam em promover a unidade do partido e nacional caso vençam eleições ANG Política/Comissão para Gestão Transitória do Partido da Renovação Social reafirma realização de congresso e defende que os Estatutos é único caminho a seguir MAP Casablanca : Coup d’envoi de la 14ème rencontre africaine des électroniciens d’aviation civile ANG Política/ Presidente da Juventude de Renovação Social(JRS) convida jovens para refletirem sobre momento politico do país ANG Cooperação/Ministro dos Negócios Estrangeiros considera de “muito positiva” a visita do Chefe de Estado a Moçambique Inforpress Boa Vista: “É importante que resgatemos São João, um pouco, de um certo paganismo ou mundanidade” – padre Samuel da Costa Inforpress Autárquicas: Juciliano Vieira é candidato da UCID à presidência da Câmara Municipal da Praia

L’AIBEF initie une rencontre autour de l’épanouissement de l’enfant africain


  16 Juin      69        Santé (15521),

 

Abidjan, 16 juin 2020 (AIP) – L’Association ivoirienne pour le bien être de la Famille (AIBEF) a initié, mardi, un Webinar avec des organisations non gouvernementales et des jeunes du Mouvements d’action des jeunes (MAJ) pour favoriser l’épanouissement de l’enfant, dans le cadre de la 30ème Journée de l’enfant africain.

Au cours de cette rencontre virtuelle sur le thème : « L’éducation complète à la sexualité un avantage à la construction de l’enfant africain », le directeur exécutif de l’AIBEF, Allo Richard, a indiqué que cette rencontre vise à mobiliser l’ensemble des acteurs politiques, la communauté nationale et internationale, afin d’accorder une attention particulière à l’enfant africain.

« La pauvreté des populations africaines, des familles, des femmes, de l’enfant et les pesanteurs socio-économiques, font que l’éducation de l’enfant est difficile et apparaît comme un luxe pour l’enfant africain», a déploré Allo Richard, ajoutant que beaucoup de défis sont à relever pour le bien-être de l’enfant africain.

Cette rencontre a été l’occasion également d’échanger sur comment trouver des pistes de solutions pour relever les défis dans l’éducation de l’enfant africain et permettre aux jeunes de se prendre en charge.

Des partages d’expériences entre les parents et les enfants ont été présentés.

Au terme de la rencontre, les acteurs présents ont préconisé la communication entre l’enfant et les parents, la sensibilisation des parents sur l’éducation sexuelle de leurs progénitures et les informations des jeunes sur leur sexualité.

La MAJ est un mouvement de jeunes volontaires de moins de 25 ans formés pour sensibiliser et former leurs pairs jeunes sur les questions de santé et droits sexuels et reproductifs.

Cette rencontre est la troisième du genre, la première s’étant tenue en présentiel en 2017 à Dabou, et la deuxième à Ayama en 2019.

Les participants cette dernière édition ont pris part aux échange depuis Abidjan, Botro, Marseille et de New York.

Dans la même catégorie