MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

L’AMS LANCE UNE ENQUÊTE POUR MESURER L’IMPACT DU COVID-19 SUR LE SECTEUR


  27 Mars      19        Musique (300),

   

Dakar, 27 mars (APS) – Le président de l’Association des métiers de la musique du Sénégal (AMS), Daniel Gomes, a annoncé vendredi, le lancement d’une enquête pour mesurer l’impact de la pandémie du coronavirus après la fermeture et l’annulation de beaucoup de manifestations culturelles.

« C’est un formulaire adressé aux artistes, interprètes, techniciens, organisateurs, producteurs de spectacles et entrepreneurs culturels qui subissent des annulations de dates et interventions dans le cadre de l’épidémie du COVID-19’’, a t-il précisé.

Le formulaire mis en ligne depuis mardi sur la page Facebook de l’AMS invite les professionnels du secteur de la musique à signaler les problèmes spécifiques auxquels ils sont confrontés avec l’annulation ou le ralentissement de leurs activités ou la fermeture de leurs espaces.

Selon le président de l’AMS, « au premier jour de la mise en ligne du formulaire, 218 réponses ont été enregistrées. 70,1% des contrats annulés concernent les événements en live, 10,6% pour les séances de studios et d’enregistrement, 3,7% pour les séances de prises de vue ».

« Les festivals, confection de billets et de bracelets spectacles, théâtre, atelier, master class et formation sont aussi concernés », a t-il ajouté.

Cette collecte, fait-il valoir, va aider à avoir « des informations chiffrées les plus exactes possibles » sur l’impact causé par l’arrêt de travail dû à la pandémie afin de solliciter le soutien de l’Etat dans le cadre du fonds de solidarité intitulé « fonds COVID-19 » de 1000 milliards de francs CFA annoncé par le président de la République Macky Sall pour soutenir les secteurs affectés par la pandémie.

Le chef de l’Etat dans son discours prononcé lundi a cité la culture comme faisant partie des secteurs à soutenir du fait des conséquences de la maladie du Coronavirus.

L’AMS travaille en collaboration avec toutes les autres structures notamment la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV), l’Association des acteurs de l’industrie musicale (AIM) présidée par le musicien Zeynoul Sow.

Pour ce dernier, une centaine d’acteurs de la musique sont touchés par les mesures prises par le gouvernement pour stopper la maladie du COVID-19.

« Le formulaire va permettre de collecter les données exactes par rapport au préjudice et proposer un plan de soutien à l’Etat », a dit M. Sow.

Ainsi, les professionnels de la musique veulent proposer un document au comité de gestion du fonds COVID-19.

L’AMS a déjà publié le 16 mars dernier un communiqué alertant sur les conséquences de la baisse d’activités et demandé un fonds de solidarité pour assurer à minima les revenus des travailleurs de la culture.

Dans la même catégorie