GNA UK rallies support for Ghana’s participation in COP26 GNA President commissions Accra Compost and Recycling Plant (ACARP) ACI Congo : Vers la probation et la vente des pesticides dans le pays ACI Congo : La rentrée andragogique 2021-2022, une grande réussite avec près de 95% de présence ACI Congo : Les femmes édifiées sur la résolution 1325 du Conseil de sécurité APS LA SOCIÉTÉ CIVILE INVITÉE À VEILLER AU RESPECT DE LA PARITÉ AUX PROCHAINES LOCALES APS UNE COUPE DU MONDE TOUS LES DEUX ANS, LA QUESTION TRANCHÉE LE 20 DÉCEMBRE (FIFA) APS LE FILM « LINGUI, LES LIENS SACRÉS », UN APPEL À L’UNION DES FEMMES APS LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS S’EST STABILISÉE AUTOUR DE TASSINÈRE (SPÉCIALISTE) APS L’AMBASSADEUR D’ITALIE SALUE L’ »ESPRIT ENTREPRENEURIAL » DES SÉNÉGALAIS VIVANT DANS SON PAYS

Lancement au Ghana du Plan national de mise en œuvre de l’Initiative cacao et forêt


  10 Juillet      36        Environnement/Eaux/Forêts (3370), Société (36413),

   

Rabat, 10/07/2018 (MAP), Le Plan national de mise en œuvre (PIN) de l’Initiative cacao et forêt visant à stopper la déforestation et la dégradation de la chaîne d’approvisionnement du cacao au Ghana a été lancé récemment par le vice-ministre des Terres et des ressources naturelles, Benito Owusu-Bio.

Le PNI a pour objectif de faciliter la planification et la mise en œuvre des engagements pris conjointement par le gouvernement ghanéen et les représentants des acteurs du changement climatique, lors de la COP23 en novembre dernier à Bonn, en Allemagne, rapporte mardi la presse locale.

La mise en œuvre du plan sera financée par le ministère des Terres et des ressources naturelles, le secteur privé et les bailleurs de fonds, souligne la même source.

Cette initiative contribuera à améliorer la collaboration entre la Commission et le Conseil du cacao du Ghana (Cocobod) et à atténuer la tension qui existait souvent entre les gestionnaires des forêts, les cacaoculteurs et le Cocobod.

Ainsi, l’Initiative comportera trois piliers clés, à savoir la rentabilité et les opportunités économiques pour les cacaoculteurs et autres acteurs de la filière cacao, l’amélioration de la productivité qui ne compromet pas la préservation des forêts et la restauration des paysages menacés.

Le cacao et la forêt sont deux secteurs économiques importants pour l’économie du Ghana, notamment de par leur important apport en devise.

Dans la même catégorie