AIP Burkina/ Jeux olympiques : Marie-Josée Ta Lou réalise le meilleur record africain dans la série des 100m AIB Tokyo 2021 : 14 athlètes de quatre pays africains écartés des jeux olympiques GNA Deputy DG of NSA commends Ghana Wrestling Association’s President GNA Ghana’s female boxer to fight WIBA Youth World Championship in the UK GNA Asoka GH and Bukom Vampire ready for fierce battles in the “The Armwrestling Supermatch” on Saturday. ACP Célébration du 60ème anniversaire du jumelage entre la ville de Liège et de Lubumbashi ACP La RDC réitère son engagement à accroître le budget du secteur de l’EPST à  hauteur de 22 % du budget national ACP L’état de siège ne doit pas être un alibi pour violer massivement les droits-humains, selon   Me Fabrice Pwela ACP Le directeur de Transco Backson John Bongi suspendu ACP Le Chef de l’Etat reçoit les représentants des partenaires traditionnels de la RDC

LANCEMENT DE LA DEUXIÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR


  23 Juin      28        Arts & Cultures (1692),

   

Dakar, 23 juin (APS) – La directrice des Arts, Khoudia Diagne, a lancé, mercredi, la deuxième édition du Grand Carnaval de Dakar, qui se tiendra du vendredi 26 au dimanche 28 novembre prochains, dans la capitale sénégalaise, a constaté l’APS.

‘’Cet événement, qui se déroulera le dernier week-end du mois de novembre prochain’’, verra la participation des acteurs culturels des 14 régions du Sénégal, des artisans, des acteurs touristiques et de la culture urbaine, a déclaré Fatou Kassé Sarr, initiatrice et promotrice de ce carnaval de Dakar. L’objectif vise à ‘’valoriser et promouvoir notre diversité culturelle’’, a-t-elle précisé.

Elle s’exprimait lors de la conférence de presse de présentation et de lancement de ce carnaval, qu’elle présente comme ‘’un événement festif, populaire et familial, ouvert au public national et international (…) ‘’.

‘’Durant trois jours, déclare-t-elle, tout acteur culturel, artisanal, traditionnel ou contemporain aura la possibilité de s’exprimer devant un public national et international.’’

‘’Un village du carnaval sera installé à la place de la Nation avec des stands’’ , a indiqué Fatou Kassé Sarr.

Elle informe que lors d’une tournée qu’elle a ‘’effectuée dans 13 régions’’, ‘’plusieurs acteurs culturels’’ ont indiqué que le fait de ‘’venir à Dakar pour participer à un événement de dimension nationale et internationale, pouvait représenter un moyen de se faire connaître et d’obtenir des contrats’’.

L’évènement constitue donc une ‘’opportunité économique’’ pour les participants qui viendront des régions. ‘’Ce qui inscrit, dit-elle, le Grand Carnaval de Dakar dans une démarche de marketing territorial, qui consiste à valoriser le potentiel local pour en tirer, à terme, un bénéfice économique intimement lié au tourisme’’.

Le Grand Carnaval de Dakar se veut un évènement annuel, mais ‘’l’édition 2020 a été reportée à cause de la situation liée au Covid-19’’. Une pause qui, selon elle, a permis aux organisateurs de ‘’peaufiner’’ leur approche et d’’’apporter quelques innovations’’.

‘’Ma conviction est que les talents de notre pays sont nombreux, ils doivent avoir la chance d’être visibles au niveau national et international, d’autant plus qu’ils traduisent la vitalité de nos cultures’’, a-t-elle estimé.

‘’C’est du brassage. Mais au-delà, il y a un aspect découverte mutuelle avec les acteurs culturels qui viennent à Dakar qui est la capitale, et les Dakarois aussi qui apprennent à mieux connaître la diversité culturelle du Sénégal, sur laquelle repose le socle de notre unité nationale ‘’, a-t-elle fait valoir.

Dans la même catégorie