MAP La sous-secrétaire d’Etat américaine à la Sécurité civile salue le modèle démocratique sénégalais MAP Crise humanitaire au Soudan: Washington annonce une aide de 315 millions de dollars MAP Le Maroc disposé à élargir les domaines de sa coopération avec Madagascar (M. Bourita) MAP Cameroun: un gendarme tué et quatre autres blessés dans une attaque de Boko Haram ANP Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’enquiert de la situation pastorale dans le Nord-Tahoua AGP Guinée : 172199 candidats affrontent les épreuves du Brevet d’Etudes de Premier Cycle AGP GUINÉE/MÉDIA : DEUX COMMISSAIRES DE LA HAC SUSPENDUS POUR FAUTE LOURDE (COMMUNIQUÉ) AGP Guinée/Tribunal Militaire : 10 ans de prison requis contre le Général SadibaKoulibaly AGP Guinée/Collectivité :Les 356 communes rurale et urbaine du pays dotées en équipements informatiques par l’ANAFIC ANG Telecomunicações/Ministro diz que o projeto do Cabo submarino “Amilcar Cabral” vai reforçar a integração da Guiné Bissau ao mundo global

L’Angola absent de la liste des pays avec une crise alimentaire aiguë


  29 Mai      3        Société (45588),

 

Luanda – L’Angola est absent de la liste des dix pays confrontés à la crise alimentaire la plus grave dans le monde, dans un groupe qui comprend huit Etats africains, selon le Rapport mondial sur les crises alimentaires (GRFC) 2024, publié récemment.

Réalisé en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), le document cite le Mali, le Sud-Soudan, le Burkina Faso, le Nigeria, la Libye, la République centrafricaine (RCA), la République démocratique du Congo (RDC) et le Mozambique parmi les nations connaissant les pires crises alimentaires sur le continent.

L’Afghanistan et Haïti complètent le groupe des dix pays les plus touchés, selon le rapport qui présente les données de l’année dernière.

Selon ce document parvenu lundi à l’ANGOP, ces pays sont confrontés à de graves crises alimentaires dues à une combinaison de facteurs, notamment les conflits armés, les crises économiques, les événements climatiques extrêmes et les déplacements forcés de populations.

Le document vise essentiellement à alerter la communauté mondiale, les gouvernements, les organisations internationales et les donateurs pour qu’ils redoublent d’efforts pour s’attaquer aux causes sous-jacentes de l’insécurité alimentaire et fournir une assistance efficace aux populations les plus vulnérables.

A cet égard, l’ANGOP a appris que l’absence de l’Angola de la liste des pays les plus touchés par la crise alimentaire est due aux politiques efficaces de l’Exécutif en matière de diversification économique et d’investissement dans le secteur agricole.

La source a indiqué qu’au cours des dernières années, le Gouvernement angolais a mis en œuvre des mesures stratégiques pour réduire la dépendance au pétrole et encourager la croissance dans d’autres secteurs, tels que l’agriculture, le tourisme et l’industrie.

Dans la même catégorie