Inforpress Governo reforça conectividade aérea doméstica e internacional para impulsionar turismo – ministro Inforpress Governo aprova proposta de lei que cria Comissão Nacional Organizadora das celebrações dos 50 anos da independência nacional Inforpress Governo anuncia aprovação do segundo plano contra o tráfico humano para o horizonte 2024-2027 Inforpress “Criar Oportunidades e Conectar Futuros” é o lema da 1ª Cimeira de Investimento e Financiamento Jovem AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La ministre de la Culture félicite les lauréats du prix « Alberto Cortina » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Trois principaux décrets pour la mise en œuvre du nouveau Statut général, selon le DG de la Fonction publique AIB Plus de 200 invités au 4e symposium international «Translog Africa» prévu du 27 au 29 février à Ouagadougou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le dialogue national préconise un premier tour de l’élection présidentielle le 2 juin au Sénégal ANP Niamey : Réception de plusieurs contributions au profit du FSSP Inforpress Data limite para candidatura ao Prémio Jornalismo Financeiro é até dia 29 deste mês – BVC

L’Angola parie sur la formation pour lutter contre l’économie informelle (responsable)


  21 Septembre      22        Economie et Finance (779),

 

Luanda, 21/09/2023 -(MAP)- Le gouvernement angolais est déterminé à renforcer les aspects liés à la formation professionnelle et académique afin de lutter contre l’économie informelle, a indiqué le secrétaire d’État à l’Économie, Ivam dos Santos.

« Le manque de formation académique et professionnelle de la plupart des opérateurs informels en Angola affecte négativement le processus de reconversion de l’économie vers le secteur formel », a déclaré M. dos Santos lors du 1er Forum international pour la reconversion de l’économie informelle qui s’est tenu les 19 et 20 septembre à Luanda.

Soulignant que les jeunes et les femmes sont les plus affectés par ce phénomène qui continue d’entraver les efforts de développement dans le pays, il a noté que le gouvernement déploie ses efforts pour remédier au manque de formation académique, financière et numérique.

À cet égard, le responsable a fait savoir le Programme de reconversion de l’économie informelle (PREI) compte privilégier une approche décentralisée qui devrait impliquer davantage les administrations municipales.

« Dans cette deuxième phase du PREI, qui s’étend de 2023 à 2027, le pays doit accorder la priorité à la numérisation », a-t-il signalé, rappelant que les dysfonctionnements qui ont été identifiés depuis le lancement du programme en 2021 seront traités et corrigés.

Le programme vise ainsi à améliorer la vie d’un plus grand nombre de citoyens angolais qui opèrent dans le secteur informel de l’économie, d’une part, et augmenter les recettes fiscales de l’État, de l’autre, a-t-il poursuivi.

Ce forum international qui s’est tenu sous le thème « Reconversion de l’économie informelle: un vecteur de croissance et de viabilité fiscale en Angola », a connu la participation de responsables gouvernementaux, d’hommes d’affaires, de représentants d’organisations internationales et d’experts locaux et étrangers.

Plusieurs sujets ont été à l’ordre du jour, notamment « Les défis de la transition de l’économie informelle », « La durabilité économique dans les pays développés », « Les bonnes pratiques en matière de transition de l’économie informelle », « Le rôle de la communication et de la sensibilisation dans le processus de formalisation » et « L’inclusion financière dans la formalisation économique ».

Dans la même catégorie