MAP Basketball: la 4ème édition de la BAL le 24 mai à Kigali, avec la participation du FUS de Rabat ANP Morts dans des attaques à Tillaberi : Le front patriotique pour la souveraineté condamne fermement ces attaques MAP L’intégration économique, un pilier fondamental pour la promotion du développement en Afrique (M. Mezzour) ANP Le Ministre du Commerce et de l’Industrie visite plusieurs unités industrielles et commerciales de la Ville de Tahoua ANP Niamey : Le Président du CNSP reçoit l’Ambassadeur de Chine au Niger MAP Dakhla: Des ambassadeurs africains saluent la « crédibilité » et « l’audace » de l’Initiative Royale pour l’Atlantique Economie et finances / Société et Région MAP Le PAM appelle à une action urgente pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique australe MAP L’Angola cultive seulement 17% de ses terres arables (ministre) MAP Massacre de 2009 en Guinée: prison à vie requise contre l’ancien président Moussa Dadis Camara MAP Niger: sept soldats nigériens et « des dizaines » de terroristes tués près du Burkina Faso (officiel)

L’Angola renforce la surveillance aux postes frontières pour faire face à l’immigration illégale


  15 Avril      9        Securité (3035),

 

Luanda, 15/04/2024 -(MAP)- L’Angola envisage de renforcer le contrôle à ses postes frontaliers à travers la mise en place d’un système de surveillance vidéo, de capteurs et de radars, afin de faire face à l’immigration illégale, a annoncé samedi le commandant général de la Police nationale (PNA), Arnaldo Manuel Carlos.

«Le processus d’installation des équipements technologiques pour surveiller et contrôler les frontières du pays a été entamé par les autorités compétentes dans la zone frontalière de la province de Cunene (sud)», a déclaré M. Arnaldo Carlos lors d’une visite d’inspection dans la province de Benguela (541 km de Luanda).

Il a ajouté que le nouveau système technologique renforcera l’efficacité des forces de police dans le contrôle des frontières angolaises, notant que la mise en place des premiers postes d’observation électroniques connectés avec transmission d’images est en cours.

«Le système sera relié au Commandement de la Police des Frontières et au Commandement général de la Police nationale d’Angola, ce qui permettra de visualiser en temps réel tous les évènements survenant aux frontières», a-t-il poursuivi.

L’Angola, dont le sol est riche en ressources minières, attire des milliers de migrants illégaux en provenance de plusieurs pays voisins à la recherche de meilleures opportunités économiques.

Ce pays d’Afrique australe dispose de frontières terrestres de près de 5000 km qu’il partage avec la République démocratique du Congo (Kinshasa), la République du Congo (Brazzaville), la Zambie et la Namibie.

Dans la même catégorie