MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

L’anniversaire de l’insurrection populaire, au menu de la presse en ligne burkinabè


  1 Novembre      64        revue de presse (625),

 

Ouagadougou, 1er nov. 2018 (AIB) – Les médias en ligne burkinabè visités ce jeudi (jour férié pour raison de fête de Toussaint) commentent largement la commémoration du 4e anniversaire de l’insurrection populaire de fin octobre 2014.

«An 4 de l’insurrection populaire : 18 organisations de la société civile réclament justice pour les martyrs», titre Fasozine.com qui informe que la commémoration de ce 4e anniversaire de l’insurrection populaire se tient dans un contexte marqué selon les marcheurs, par la faillite du pouvoir du Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP).

Chrysogone Zougmoré, président du Mouvement burkinabè des droits humains et du peuple (MBDHP), n’y va pas du dos de la cuillère pour fustiger le pouvoir en place.

«Pour lui, il semble qu’il soit née une nouvelle race d’individus s’étant autoproclamés de livreurs attitrés de certificats de participation à l’insurrection populaire d’octobre 2014 », écrit Fasozine.com.

De son côté, Lefaso.net rapporte qu’une coalition regroupant une vingtaine d’organisations a commémoré, hier mercredi 31 octobre 2018 à Ouagadougou, l’an 4 de l’insurrection populaire de 2014, à la Bourse du travail.

Le confrère précise que cette commémoration, qui a été marquée par une marche, avait pour objectif de dénoncer le silence dans le dossier de l’insurrection populaire et de rendre hommage aux martyrs tombés lors de cet événement d’il y a quatre ans.

WakatSéra.com, ne dit pas autre chose lorsqu’il affiche «An IV de l’insurrection populaire: des OSC marchent pour réclamer justice pour les victimes».

Le même journal en ligne rapporte que les autorités burkinabè ont, comme à l’accoutumée, rendu hommage, ce mercredi 31 octobre 2018, aux martyrs, à Ouagadougou.

«Cette cérémonie qui s’est voulue sobre, s’est matérialisée par un cérémonial militaire dont le dépôt de gerbe de fleurs que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a fait pour saluer la mémoire de ceux qui sont tombés pour la démocratie au Burkina Faso», fait observer le site d’information.

Dans la même catégorie