MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

L’ANRSA VEUT RENFORCER SON RÔLE D’INTERFACE ENTRE LES ACTEURS


  12 Décembre      29        Innovation (69),

   

Dakar, 11 déc (APS) – L’Agence nationale de la recherche scientifique
appliquée (ANRSA) a décidé de renforcer, à travers son nouveau Plan
stratégique de développement pour les cinq prochaines années, son rôle
d’interface entre chercheurs, populations, secteurs public-privé et
partenaires financiers, pour faire de la recherche et de l’innovation
des leviers du développement socio-économique.

« La validation du plan (…) devra permettre à l’Agence de bien jouer
son rôle d’interface en étroite collaboration avec l’ensemble des
structures du secteur’’, a soutenu, mercredi à Dakar, le directeur de
l’ANRSA, Cheikh Mouhamadou Mbacké Lo.

Il s’exprimait à l’ouverture de l’atelier de validation du plan
stratégique de développement 2020-2024 de l’ANRSA, en présence du
directeur général de la Recherche et de l’Innovation du ministère de
l’Enseignement supérieur, Amadou Thierno Guèye.

Les objectifs spécifiques de la stratégie de l’ANRSA consistent, entre
autres, à promouvoir une recherche appliquée participative et
responsable ayant un fort potentiel de services à la communauté, mais
également à faciliter l’accès, la diffusion et la valorisation des
résultats de recherche, des innovations technologiques et des titres
de propriété.

M. Lo a souligné les défis liés au manque de ressources auxquels la
recherche est confrontée. Aussi, l’accent sera-t-il mis sur la
mobilisation des ressources nécessaires à « l’interfaçage et au
développement de la recherche par l’amélioration des capacités
financières de l’agence’’.

Amadou Thierno Guèye a, pour sa part, rappelé la décision du Président
de la République de donner à la recherche un nouvel envol, pour
qu’elle puisse devenir un levier de développement économique et
social.

« Ce document stratégique va pouvoir orienter l’action de l’ANSRA pour
un meilleur développement de la recherche dans le pays et faire en
sorte que les produits de la recherche soient transférés aux
populations ’’, a-t-il expliqué.

Selon lui, « les moyens vont suivre pour accompagner l’agence,
notamment par des actions structurantes et des investissements que
l’Etat va faire dans le domaine de la recherche, à travers une
meilleure amélioration de la gouvernance de la recherche au niveau
national et le renforcement des structures de recherche en leur
permettant de disposer de plus de ressources’’.
MF/MD/ASG

Dans la même catégorie