ACP Nord-Kivu : l’OVG promet de renforcer son action relative à la surveillance des activités des volcans actifs ACP Kasaï Central : géo localisation par le HCR des sites d’identification des Refoulés dans le secteur de Lubi à Dimbelenge ACP Le président du sénat pour la création d’une banque de financement des « initiatives des femmes » ACP Installation de trois cellules de l’ONG « FEDECO » ACP La « FMT » contente de l’organisation du 1er colloque panafricain sur la sensibilisation à l’albinisme. ACP Parution à Kinshasa d’un ouvrage sur l’esprit d’entreprise à l’entrepreneuriat ACP Le ministre d’Etat Rubota pour la desserte des quartiers Urbano- Rural de Ngaliema en eau potable ACP La coopération entre le Japon et la RDC essentiellement basée sur la relance de l’économie ACP 3ème Forum économique et d’affaires Turquie-Afrique : Denise Nyakeru Tshisekedi plaide pour un leadership féminin ANG Presidente da República anuncia inauguração de quatro substações no país em dezembro deste ano

L’Arabie Saoudite et le Burkina Faso comptent renforcer leurs relations dans beaucoup de domaines (ambassadeur)


  14 Septembre      32        Diplomatie (1108), Photos (4421), Politique (19161),

   

Ouagadougou, 14 sept. 2021 (AIB)-L’Arabie Saoudite et le Burkina Faso travaillent à renforcer leurs relations dans beaucoup de domaines, foi de son ambassadeur au Burkina Faso Fahad A. Aldosari, reçu ce mardi en audience par le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.

Selon l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Burkina Faso, il a eu des discussions avec le Premier ministre sur des sujets visant au renforcement de la relation entre son pays et le Burkina Faso.

« On a discuté de beaucoup de sujets parce que la relation  entre l’Arabie saoudite et le Burkina est grande » a affirmé M. Fahad A. Aldosari, à sa sortie d’audience.

Il a aussi souligné que l’Arabie Saoudite et le Burkina Faso vont travailler plus ensemble afin d’améliorer leurs relations.

Les discussions ont aussi porté sur des sujets tels que l’économie, l’agriculture, la sécurité et la coopération entre « les deux grands pays », a-t-il indiqué.

Cependant, il a précisé qu’aucun accord n’a été signé concernant les projets discutés mais se dit confiant pour le lancement de beaucoup de projets très bientôt entre les deux grands pays.

En rappel, l’Arabie Saoudite et le Burkina Faso entretiennent des relations diplomatiques depuis 1970 qui couvrent plusieurs domaines.

L’Arabie Saoudite intervient aussi au Burkina Faso par le biais d’institutions financières telles que le Fonds saoudien pour le Développement et la Banque islamique de Développement.

Dans la même catégorie