ANP Le Gouverneur de Tahoua reçoit le prix remporté par le lutteur Noura Hassan ANP Assemblée générale élective de l’association régionale de football de Dosso « Abdou Boubacar dit Siddo réélu pour un mandat de quatre ans » MAP Dialogue national: Macky Sall va recevoir les 19 candidats à la présidentielle et les recalés lundi (officiel) MAP Trophée Hassan II/Coupe Lalla Meryem de golf : LL.AA.RR le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Meryem président la cérémonie de remise des prix MAP Abuja: La CEDEAO décide de lever des sanctions contre le Niger MAP Sénégal: Plusieurs personnes manifestent dans le calme à Dakar pour réclamer la tenue de la présidentielle MAP RDC: Trois morts dans une altercation entre la police et les Bena-Mwembia MAP Togo: Le président décale la date des élections législatives d’une semaine MAP Ligue des champions d’Afrique (Groupe B/5e journée): Victoire du Wydad de Casablanca sur Jwaneng Galaxy par 1 à 0 MAP Abuja: Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la situation politique et sécuritaire dans la région

L’ASCENSION TECHNOLOGIQUE DE LA CHINE RETRACÉE PAR LE MUSÉE DES SCIENCES DE BEIJING


  30 Novembre      33        Arts & Cultures (2919),

 

Des envoyées spéciales de l’APS, Sokhna Diom et Seynabou Kâ

Beijing (Chine), 30 nov (APS) – Le Musée des sciences et technologies de Beijing retrace l’histoire de la Chine, de l’époque des dynasties à la fabrication des vaisseaux spatiaux en passant par la machine à filer la laine.

Ce musée, appelé également  » Musée de la Capitale », impressionne par sa physionomie. Sa frise retrace l’histoire de Pékin et fait le parallèle avec les grandes découvertes du monde.

Il vaut autant le détour que la collection de plus de 200.000 pièces qu’il abrite. D’une superficie de 63.000 mètres carrés, ce Musée, haut de sept étages, est le plus grand musée d’art en Chine.

Des journalistes sénégalais, actuellement en formation à Beijing, ont visité cette architecture riche d’une superbe collection de jades travaillés, de machines à filer la laine et de fusées spatiales.

En plus d’ajouter de nouvelles reliques culturelles à une collection riche et diversifiée, le musée expose des porcelaines, des calligraphies et d’autres pièces qui remontent à la dynastie Tang, il y a près de 2000 ans.

 » Cette culture témoigne d’une longue histoire de plusieurs dynasties chinoises, notamment celle des Tang, il y a presque 2000 ans », a expliqué Zu Xiandi, le guide du musée.

Il indique que plusieurs des objets, tels que la mine de cuivre, qui constituent  » la colonne de la culture chinoise », ont été inventés par les aïeuls, 2 500 ans plus tôt.

Un étage du musée est réservé aux diverses fabrications et découvertes dans les domaines de la technologie et des sciences. Un témoignage de l’évolution du monde à travers les époques, de la météorologie à la vie sur la lune.

 » Les scientifiques chinois ont aussi inventé un appareil permettant de faire du cyclisme dans l’air », révèle le guide d’après qui l’inventeur s’est inspiré de la loi sur la pesanteur.

Dans la même catégorie