APS PRIX FAAPA 2021 : L’AIP ET L’AGP COURONNÉES APS LE SALON ‘’MADE IN SÉNÉGAL’’, UN ESPACE ‘’MARKETING’’ POUR LES PRODUITS SÉNÉGALAIS, SELON SA PROMOTRICE APS LA CAF APPROUVE LE MONDIAL TOUS LES DEUX ANS ET LA SUPER LIGUE FERMÉE APS FIDAK : AMINATA ASSOME DIATTA SATISFAITE DU NIVEAU D’AVANCEMENT DES CHANTIERS DU CICES APS DÉMARRAGE DE LA 2ÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS LE JARAAF AUTORISÉ À RECEVOIR AU STADE IBA-MAR-DIOP APS UN INGÉNIEUR SOULIGNE L’IMPORTANCE DES DONNÉES DANS LA SOUVERAINETÉ NUMÉRIQUE APS KOLDA : MISE EN GARDE DU MÉDECIN-CHEF CONTRE L’AUTOMÉDICATION APS LANCEMENT D’UNE ÉTUDE DE VULNÉRABILITÉ AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS LOUGA : LES ÉLEVEURS VEULENT UNE SOLUTION AUX DIFFICULTÉS DE LEUR SECTEUR

L’Assemblée nationale appelle le Conseil d’Etat au respect de la séparation des pouvoirs


  13 Juin      54        Politique (19501),

   

 

Kinshasa, 13 juin 2020 (ACP).- Le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, Boniface Balamage, a invité jeudi, au cours d’un point de
presse, le Conseil d’Etat au respect du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs.

La sortie médiatique de ce membre du bureau de la chambre basse du Parlement est consécutive à la demande du Conseil d’Etat, mercredi, à l’Assemblée Nationale de surseoir l’élection de son nouveau 1er vice-président.

Pour lui, le Conseil d’Etat est incompétent de statuer sur les actes législatifs. Il a dénoncé la conduite de cette institution, qualifiant sa décision de « cavalière, irrégulière et inconstitutionnelle ».

« En conséquence,  l’Assemblée nationale continuera à exécuter son agenda de l’élection du 1er vice-président, sans égard de la décision du Conseil d’Etat. L’Assemblée nationale précise qu’elle continue à fonctionner conformément à la Constitution et à son règlement intérieur », a déclaré le député national Boniface Balamage.

Il a, en outre dénoncé les attaques multiformes que subissent les deux chambres du Parlement depuis le début de la présente législature, avant de décrier les immiscions récurrentes des autres institutions de la République, particulièrement les Cours et tribunaux dans le fonctionnement normal de l’Assemblée nationale.

Dans la même catégorie