ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

L’ASSOCIATION SAINT-LOUIS JAZZ DEVIENDRAIT AUTONOME EN SE MUANT EN FONDATION (PRÉSIDENT)


  20 Juin      6        Culture (714),

   

Saint-Louis, 20 juin (APS) – La mutation de l’association Saint-Louis Jazz en fondation ou société anonyme permettrait de rendre autonome cette manifestation qui se tient depuis 29 ans à Saint-Louis, a affirmé dimanche son président, Me Ibrahima Diop.

‘’Une fondation ou une société anonyme serait plus adéquate pour gérer Saint-Louis jazz’’, a dit à la presse Me Diop, en tirant le bilan de cette édition dédiée au défunt homme de culture Golbert Diagne à qui un hommage a été rendu.

‘’Il faut que l’Etat nous reconnaisse d’utilité publique, nous avons tous les instruments et cela collerait mieux à la manifestation’’, a insisté Me Diop. Il affirme qu’une telle orientation permettrait de mieux collecter des fonds tout en étant ‘’dans le bon droit’’.

Parlant de l’édition de cette année, il s’est dit ‘’satisfait’’ du succés des concerts qui ont reçu beaucoup de monde à l’Institut français.

Il estime que cela n’était pas évident pour une activité planifiée en un mois. Il promet l’année prochaine un retour au festival tel qu’il était organisé avant, si la situation liée à la Covid-19 le permet.

Bernard Levie, le directeur général de la BICIS, un des principaux partenaires de l’association organisatrice de l’évènement, a réitéré l’engagement indéfectible de son institution, à poursuivre cette étroite collaboration avec les organisateurs de ce festival, qui a dépassé les frontières du Sénégal.

Dans la même catégorie