AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

Le 1er Sommet africain de la cybersécurité les 25 et 26 octobre au Togo


  20 Octobre      33        Société (37926),

   

Lomé, 20/10/2021 (MAP) – La capitale du Togo, Lomé, va abriter les 25 et 26 octobre le 1er Sommet africain de la cybersécurité afin d’engager un dialogue de haut niveau dans l’optique de formuler des pistes de coopération et de coordination pour répondre aux défis et enjeux pressants de cybersécurité, indiquent les organisateurs

Co-organisée par la République togolaise et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), cet évènement réunira des Chefs d’Etat et de gouvernement, les dirigeants du secteur privé, ainsi que les leaders de la société civile, selon les organisateurs.

« Ce Sommet a pour finalité de faire de la cybersécurité une priorité absolue pour nos États », souligne Mme Cina Lawson, ministre togolaise de l’Economie Numérique et de la Transformation Digitale, citée par des médias locaux.

« Maintenant que les cadres réglementaires ont largement été mis en place, nous souhaitons proposer des idées innovantes en matière de coopération opérationnelle, pour faire face aux menaces de façon concrète et décisive », ajoute-t-elle.

Le Sommet permettra d’explorer et évaluer l’état de la cybersécurité en Afrique du point de vue des cinq éléments constitutifs, à savoir : juridique, technique, organisationnel, renforcement des capacités et coopération. Il y sera également question d’évaluer l’état de la coopération en matière de cybersécurité aux niveaux régional et mondial ainsi que l’engagement à l’égard de la Convention de l’Union africaine (UA) (Convention de Malabo) sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel.

Il s’agira aussi de proposer des recommandations politiques qui devront être examinées par les Chefs d’Etat et de gouvernement africains, pour assurer une cybersécurité répondant aux besoins de la transformation numérique du continent et dans le respect du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’UA.

Dans la même catégorie