MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Le Burkina Faso place « de grandes attentes » sur l’Initiative Royale pour l’Atlantique


  21 Juin      22        Politique (25988),

 

Rabat, 21/06/2024 (MAP) – Le Burkina Faso place « de grandes attentes » sur l’Initiative Atlantique lancée par SM le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des États du Sahel à l’Océan Atlantique, a souligné vendredi à Rabat le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Karamoko Jean-Marie Traoré.

« Un pays comme le Burkina Faso ne peut pas rester indifférent face à une initiative qui nous permettra de surmonter les défis liés à notre continentalité », a déclaré M. Jean-Marie Traoré lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Il a, dans ce sens, réitéré l’adhésion pleine du Burkina Faso à cette initiative « que nous soutenons et que nous apprécions positivement en tant que pays qui subit le poids de la continentalité ».

« Nos équipes ont fait un excellent travail dans la définition des contours de cette initiative et son opérationnalisation », a-t-il affirmé.

Le chef de la diplomatie burkinabè a, par ailleurs, relevé que Ouagadougou et Rabat partagent un héritage commun « dont l’entretien nous revient à tous », notant que cet héritage se manifeste « dans nos rapports bilatéraux et au niveau de nos bonnes relations au sein des espaces multilatéraux ».

Il a, à cet égard, réitéré la gratitude de son pays au Maroc pour son soutien constant au Burkina Faso, ajoutant que « nous sommes sensibles à l’attention que porte le Maroc au Burkina Faso et à toutes les initiatives mises en place sous l’impulsion de SM le Roi »

Dans la même catégorie