MAP SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion du 22ème anniversaire de la Fête du Trône (Texte intégral) GNA Sandema Hospital holds staff durbar GNA COVID-19; Group commends Health Minister’s efforts in fighting the pandemic AGP COVID-19: Don’t deny non-masked patients health care-Medical Officer AGP Kindia-Examen du CEE: 12554 candidats dont 5683 filles répartis dans 42 centres AGP Matam-Examen du CEE : 5.835 candidats dont 3122 filles répartis dans 13 centres AGP Gueckédou-Administration : Passation de service entre les sous-préfets sortant et entrant de Koundou Léngo Bèngou AGP Mamou-Education : 14 458 candidats à l’examen de fin d’étude élémentaire  dont 7 012 filles dans la région AGP Boké-Education : 12.620 candidats dont 5.749 filles au compte du CEE AGP Matoto-Education : Lancement des épreuves de l’Examen d’entrée en 7eme année session 2021

Le CNDH identifie les causes des conflits inter-communautaires à San Pedro


  17 Juillet      46        Droits de l'Homme (472), Société (34557),

   

Abidjan, 17 juil (AIP) – Une délégation du conseil national des droits de l’homme (CNDH) basée à Abidjan, a initié, mardi, à la salle des fêtes du centre Rotary de la ville de San Pedro une consultation auprès des populations, afin d’identifier les causes des conflits inter-communautaires au sein des populations du département.

Selon l’expert en droit de l’homme, Gueu Hubert, cette rencontre vise à diagnostiquer au sein des populations de San Pedro et Méagui toutes sortes de préoccupations quotidiennes, notamment les problèmes latents susceptibles de déchirer le voile de la cohésion sociale, mais également les sensibiliser sur les moyens juridiques de recours en cas de conflit.

De nombreuses préoccupations ont été soulevées par les populations dont le problème du foncier rural, du dédouanement des marchandises, du désarmement, des saisies en décembre 2017 de pagnes UNIWAX au marché du Bardot, de déguerpissement des habitants des quartiers ‘’Plaque Air Ivoire’’ et ‘’Corridor 3S’’.

De même, ont été évoqués le problème de la corruption, les difficultés d’obtention de documents administratifs pour les terres, la lutte contre l’impunité, les conflits entre les populations, les enfants en rupture sociale, et des problèmes entre autorités administratives et population.

Gueu Hubert a félicité la population pour la clarté et la profondeur de leurs explications. Il a fait la promesse d’aviser qui de droit et a invité les populations à porter à la connaissance de la représentation locale du CNDHCI toute situation pouvant être source de conflit.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une campagne dénommée « Consultation nationale sur les conflits inter-communautaires et sensibilisation au respect des droits de l’homme ». Elle bénéficie de l’appui financier du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD). L’activité vise 32 localités de la Côte d’Ivoire, a-t-on noté.

Les conflits inter-communautaires sont de plus en plus récurrents dans la région de San Pedro, où vivent de fortes communautés allochtones et étrangères. Le dernier en date s’est produit, dimanche, à Grand-Béréby, entre des jeunes autochtones et une communauté allochtone sur une question de gestion de plantation.

jmk/ask

Dans la même catégorie